L'Instant Décisif Mek-Ouyes...

Publié le par Mek-Ouyes

Avant-Propos

 

Chers Focaliens,
C'est après moult conversations et de longues heures passées au téléphone que j'ai pris la décision que je vais vous énoncer, en accord avec les parties sous-citées. Ce n'est pas une révolution mais simplement une petite mutation qui j'espère aura son importance. Il me paraît néanmoins important de bien vous expliquer ce qui va se passer sur Matière Focale.


Quand j'ai commencé ce site, et vous pourrez le voir en allant jeter un oeil sur la profession de foi qu'était le premier article, je savais que Matière Focale serait un site qui serait consacré dans sa majeure partie au cinéma. Malgré tout, j'expliquais à l'époque, et c'était vraiment mon intention de départ, que ce site parlerait également d'autres domaines culturels. Et sur ce point, il est évident que ça n'a pas été vraiment le cas par contre. Certes, on peut trouver sur Matière Focale quelques articles sur la musique, ou même un ou deux sur la littérature, mais c'est bien tout. Premier point. C'est un regret sans doute, mais c'est la vie, et peut-être qu'après tout on ne peut pas être partout. Dommage, notamment en ce qui concerne la musique qui a pour moi énormément d'importance, du moins autant que le cinéma, dans mon parcours personnel. Bah, au fond ce n’est pas grave.

 

Comme vous l'avez constaté, et là aussi c'est la vie, et je dirais même plus, que ça n'a rien de définitif, le site fait paraître moins d'articles que par le passé. Bon, sur ce point, les chose devraient se rétablir mais très lentement même si je sais que je ne pourrais pas atteindre sans doute (et en même temps est-ce vraiment sûr ?) des cadences du genre 25 articles par mois comme c'était le cas à une époque, surtout grâce à l'aide du Marquis que je pourrais jamais remercier assez pour avoir fait de Matière Focale un endroit encore plus fourni et encore plus malicieux. Tout cela rentrera dans l'ordre, bien sûr. Mais pour l'instant le fait est là : il n'y a pas assez d'articles, du moins pas autant que je le voudrais sur Matière Focale, et croyez bien que je le regrette.

 

Matière Focale, c’est aussi, étrangement une communauté d’esprit, en quelque sorte. Il y a un an ou un an et demi, j’avais remarqué que Mr Mort, qui tenait un très beau site appelé Cinémort, ne publiait plus d’articles. Après une longue discussion épistolaire avec Mr Mort, alors qu’il allait fermer son site, chose que je trouvais regrettable, j’arrivais à le persuader de venir se faire héberger ici. Je ne l’ai jamais regretté un instant, car je trouvais dommage qu’un esprit aussi particulier que celui de Mr Mort disparaisse dans les limbes. Cinémort, site outrageant mais quasiment indispensable est devenue une rubrique de Matière Focale, et de temps en temps Mr Mort nous fait l’honneur d’un de ses articles.

 

C’est un peu la même chose avec Mek-Ouyes, si j’ose dire. Il y a très peu de temps je vous ai parlé de ce site, j’y ai consacré un article qui expliquera à ceux qui ne connaissent pas le site du Monsieur comment il fonctionne. Mek-Ouyes est un site photographique d’un style bizarroïde et très beau, très poétique en fait, et il se trouve que Mek-Ouyes (l’homme, pas le site) a lui aussi du mal à respecter la ligne de conduite qu’il s’était donné, à savoir une photo par jour ! Il était sur le point de fermer boutique. Je ne sais pas ce qu’est exactement Mek-Ouyes le site. C’est un espace consacré à la photographie, une photographie particulière, d’un autre style. Mek-Ouyes, l’homme, est aussi un féru des choses qui transcendent les genres en quelque sorte ; son site est aussi bien un endroit hybride que création littéraire minimaliste. J'aime ce site sincèrement. J’y trouve des fenêtres de poésie, comme on dit fenêtres de tir, ténues et indispensables, comme je n’en trouve nulle part ailleurs. Son approche de la photo me parait tellement en opposition avec le reste qu’il me semblait indispensable de ne pas laisser Mek-Ouyes le site mourir. Les conversations emails et téléphoniques avec Mek-Ouyes l’homme ont été longues. Mais je suis heureux de vous annoncer que Mek-Ouyes va devenir une rubrique de Matière Focale. Cela me paraît d’autant moins illogique que moi-même j’ai toujours considéré les photos qui illustraient les articles focaliens  comme étant une activité aussi importante, quoique volontiers surréaliste, que les articles. Je prolonge donc  l’expérience en accueillant Mek-Ouyes ici.

 

C’est aussi pour vous remercier, chers lecteurs. La vie d’un site, c’est aussi les rapports quotidiens ou réguliers qu’entretiennent ses lecteurs. Un peu comme un feuilleton auquel on s’attache. Mek-Ouyes et son travail ont pour moi un double avantage : ouvrir ici un nouvel espace de création, mais aussi vous permettre ne fut-ce que quelques secondes par jour d’avoir régulièrement quelque chose à lire, ou plutôt à voir et à lire sur Matière Focale. J’espère que cela permettra au travail de Mek-Ouyes  de trouver un écho. Et quand je ne pourrais pas faire d’articles, vous serez alors dans de très bonnes mains, fulgurantes souvent et poétiques toujours. Je vais donc petit à petit transférer ici les photos de Mek-Ouyes le site. Mek-Ouyes l’homme viendra aussi mettre des photos et des textes inédits. J’espère que vous trouverez autant plaisir que moi à ressentir et à être intrigué par son travail, souvent drôle et/ou émouvant en plus. Voici donc, ici, sur Matière Focale son premier "article".

 

J’en profite au passage pour vous remercier, chers lecteurs de votre fidélité et de votre énergie, celle que vous mettez dans vos nombreux commentaires, et vos lectures attentives des articles de Matière Focale. Elles me valent régulièrement des mails souvent passionnants même si quelquefois divergeants, qui font que l’aventure focalienne est toujours aussi grisante et enrichissante. Merci à vous. Dans cette perspective, je vous offre Mek-Ouyes sur un plateau, afin qu’il se passe toujours quelque chose ici sur ce site, et afin de rendre encore plus vivant Matière Focale.

 

Une fois que j’aurai rapatrié toutes les photos de Mek-Ouyes, son site fermera pour mieux revivre dans cet espace focalien. Mek-Ouyes est mort, et donc vive Mek-Ouyes !

 

 

Modestement Vôtre,

 

Dr Devo.






fachionista.jpg
[Photo prise à New-York. De gauche à droite: Marie-Gérard, Mireille, Debbie...]

 

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lucileda 09/11/2007 11:06

BRAVO!!!!Nous avons Hâte de suivre les pripéties qui s'anoncent sur Matière Focale, le seul site de ma connaissance qui se balance des préjugés étouffant d'autres que je ne citerais pas ici.Et puis au diable la précipitation quand on a la "malice"