GRAHAM CHAPMAN : Marcel Proust du XXème Siècle

Publié le par Dr Devo

Mesdames, Messieurs,

 Voici quelques minutes depuis la parution du premier article de ce site, et déjà quelques commentaires et une foultitude de questions au standard.

 Il semble que, dans ce "Chapitre Zéro", la chose qui vous ait émus le plus soit le terme "splendouillet". Comme je vous comprends! Malheureusement,  il faut bien dire que le terme n'est pas de moi. Mais n'allons pas trop vite, tu risques de t'égarer, gentil lecteur.

 Il se trouve qu'en ce moment je vis dans les contrées au Nord de l'Europe, mais il y a quelques années je me trouvais plutôt à l'Ouest du continent. Et je me souviens moins des bonbons que m'offrait mon grand-père que du très beau livre que j'ai lu à l'époque : "Autobiographie d'un Menteur" de Graham Chapman. C'est lui l'inventeur d'un des mots les plus importants du XXème siècle : le fameux "splendouillet".

 Chapman est un ex-membre des Monty Python, le britannique et humoristique groupe de télévision anglais.  Toi qui ne connais pas les Monty Python, quitte immédiatement cet écran et procure toi leurs émissions ou leurs films. Dans le très célèbre "La Vie de Brian", tu verras dans le rôle titre Graham Chapman.

 Bonhomme attachant le Graham: alcoolique, homosexuel (ce qui n'était pas simple dans les années 60), et atteint de davidnivenisme (variante anglaise de notre jeanclaudebrialisme hexagonal).  Il se trouve d'ailleurs que je n'ai pas connu personnellement Graham Chapman, mort depuis déjà une quinzaine d'années. Par contre, j'ai relu ce livre cette semaine. C'est vraiment le meilleur livre du siècle dernier avec "La Bible" et "Le Nouveau Défis des O.V.N.Is" de Jean-Claude Bourret.

 J'ajouterai que c'est grâce à ce livre que j'ai rencontré un de mes meilleurs amis, Fab Fab, dans un pub, à l'époque où tous deux nous tentions de nous dégager de nos obligations militaires. Malgré cet étrange contexte pour une rencontre, nous ne devions jamais devenir alcooliques, homosexuels, ou atteints de jeanclaudebrialisme. Ni lui, ni moi.

 "Autobiographie d'un Menteur" est publié à un prix modique chez 10/18, et tu peux le trouver dans toutes les bibliothèques municipales de France.

 

 

  Socialement Vôtre,

 Dr Devo.

 

PS: seulement deux articles et déjà le nom de JC Bourret est apparu! C'est très splendouillet!

 

Publié dans Ethicus Universalis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Marquis 14/07/2005 23:31

Merci - et bienvenue sur le blog !

Raymond Barr 14/07/2005 17:47

Je n'ai jamais fait ça. Lire un blog depuis le début dans l'ordre, des mois après la bataille.
Joli parrainage que celui G.Chapman!

Fab 19/12/2004 12:57

"nous ne devions jamais devenir alcooliques, homosexuels, ou atteint de jeanclaudebrialisme. Ni lui, ni moi"
c'est pourtant pas faute d'avoir essayé.
Longue vie à 'matière focale' !