QUE SAIS-JE ? : Kinopedia Universalis

Publié le par Docteur Devo

(photo:"You've got it All !" par Dr Devo, d'après une photo du film TRUE STORIES de David Byrne)

Chers Gens,
Après la pause dominicale (j’ai enfin vu TOTAL KHEOPS, splendouillete œuvre d’Alain Bévérini, le Monsieur Cinéma de TF1 ! On en reparlera…), je me soumets à l'invitation de Pierrot (son site est ici) dont je vous parlais déjà hier, et qui me propose de participer à un questionnaire tournant que lui-même avait reçu d'un autre bloggeur et que lui-même transmet à trois autres bloggeurs, avant qu'à mon tour je le transmette. J'y réponds pour deux raisons. Ce questionnaire va me permettre de placer plein de noms célèbres et Google adore ça ! Vu nos problèmes de fréquentation, voilà qui devrait nous aider ! De plus, ce questionnaire est une sorte de chaîne de lettres comme on en recevait dans le temps, et j'ai peur que le malheur s'abatte sur moi si je brise la chaîne, alors que si je transmets la poupée vaudou, une chance fabuleuse me comblera : nouveaux cheveux, hausse des entrées de ce site, rétrospective Duras au ciné, embauche dans un journal en tant que critique pro, etc. Et puis il y a quelques temps, un de vous, MayDrick je crois, m'a demandé avec espièglerie de faire la liste des 500 films incontournables du cinéma ! Bon, ben ce n'est pas tout à fait ça, mais au moins, ce questionnaire fera plaisir spécialement à l'un d'entre vous. Restons pragmatique dans notre bonheur.
Je tiens à dire que je réponds à ce questionnaire "de mémoire" pour ainsi dire, sans avoir préparé une petite liste. Ce qui veut dire que, dès que j'aurais posté cet article, je vais être rempli de remords, je vais être stupéfait d'avoir oublié des tas de gens au profit de réalisateurs dont j'ai vu récemment des films. Bah, c'est le jeu... Ce questionnaire est "une photographie de l'instant T", avec des biscuits et sans lait merci, comme on dit.
C'est parti... Frime et Tablettes Sacrées révélées à tous les étages.
1- Combien de films en salles et / ou en DVD voyez-vous par an ?
Dure question. Je pense que tout confondu, jusqu'à cette année, je devais voir 150 films par an (à la louche) en comptant les DVD et les films en salles. Dans le cadre de mes activités professionnelles, je pense que j'en voyais une autre centaine en salles. Cette année, c'est différent, notamment parce que j'ai pris une carte illimitée et parce que je tiens ce blog depuis décembre dernier. Je vais au cinéma trois ou quatre fois par semaine. Par exemple, j'ai pris ma carte illimitée fin février, et j'ai vu grâce à elle 60 films à ce jour. Je pense qu'au final, cette année, ça va faire un film par jour ou un peu plus, tous supports confondus. Mais ce ne sont que des films que je choisis, en quelque sorte, dans la maigre offre que les cinémas et les distributeurs me proposent. Par contre, cette année, mes activités professionnelles ne m'amènent pas à être obligé de voir des films, ce qui est beaucoup plus ludique et, en un certain sens, moins désespérant.
2- Quel est le dernier film que vous ayez vu au cinéma et / ou en DVD / VHS / TV ?
Le dernier en salles, c'est L'ANNULAIRE de Diane Bertrand, et en DVD, c'est TOTAL KHEOPS d’Alain Bévérini. La classe, non ? Allez, pour faire plus sérieux, avant TOTAL KHEOPS, j'avais vu VIGILANTE de William Lustig, un beau film d'autodéfense dans le pur style Charles Bronson (mais sans Charles Bronson), et sans discours politique (contrairement à Charles Bronson !). Ouf, un de ces trois films est visible !
3- Quel est le film que vous auriez envie de voir ou de revoir ?
Maintenant que j'ai vu des films de Ken Russell et de Derek Jarman en salles, le film que j'aimerais revoir sur grand écran, c'est TRUE STORIES de David Byrne, mais il ne faut pas rêver. Warner, distributeur du film à l'époque, ne sait plus à qui ils ont vendu les droits (s'ils les ont vendus !), ne sait même plus s'ils ont encore une copie du film, etc. J'ai une VHS du film, mais bon... [Un nombre conséquent de chefs-d'œuvre doivent partir au pilon chez les grands distributeurs !]
Le film que j'aimerais voir, c'est THE TULSE LUPPER SUITCASES II, la suite du MOAB STORY de Peter Greenaway. Ça arrive en salles cet automne... Patience....
4- Lorsque que vous regardez un film, comment vous comportez-vous ? (Seul ou en bande, nourriture, boisson, position et autres manies diverses...)
En salles, 9 fois sur 10, j'y vais seul. J'essaie de m'installer en milieu de salle et surtout en milieu de rang. J'arrive plutôt en avance. Si j'ai le journal avec moi, je le lis pendant les pubs, en ne regardant l'écran que pour un film annonce que je n'aurais pas vu. Je conseille le CANARD ENCHAINE, qui se prête mieux à l'exercice. À la maison, j'aime boire quelque chose, généralement une tasse de café... C'est drôlement intéressant et ça fait rêver, ce questionnaire, hein les amis ?!
5- Citez les cinq films (ou les 10, ou les 200) qui vous ont le plus marqués !
Bon dieu. On va essayez... d'aller jusqu'à 100. Je numérote pour voir où j'en suis, ce n'est pas un classement ! Désolé pour ceux que j'oublie.
1- LES DIABLES, de Ken Russell (UK) : et tous les films de Russell, parce qu'il n'y a rien à jeter, contrairement à ce que dit la légende (AU-DELÀ DU RÉEL est le seul un peu en-dessous).
2- THE TULSE LUPPER SUITCASES : THE MOAB STORY, de Peter Greenaway (UK) : là aussi, parcours sans faute pour Greenaway. Je cite ce film uniquement parce que c'est le dernier. J'ai un petit faible pour 8 FEMMES ½ aussi...
3- TRUE STORIES, de David Byrne (USA) : film complètement oublié, réalisé par l'ex-leader du groupe TALKING HEADS. Ce mec est un cinéaste né, sans le savoir. Un des plus beaux films du monde. Evitez la copie en DVD (USA et UK) qui est recadrée plein écran.
4- DANDY de Peter Sampel (Allemagne) : adaptation de Voltaire avec Nick Cave, Nina Hagen, Yello, Einstürzende Neubauten... J'y pense à cause de la musique et pour faire plaisir à mon ami Bernard RAPP, mais c'est vraiment superbe.
5- LE ROI DES ROSES de Werner Schroeter (Allemagne) : un des plus grands... Ce type est génial ! Malheureusement, je n'ai pas vu les autres.
6- HITLER UN FILM D'ALLEMAGNE de Syberberg : là aussi, c'est génial... et allemand !
7- NE VOUS RETOURNEZ PAS de Nicolas Roeg (UK) : cinéaste constant et indépendant que tout le monde a oublié et qui continue de tourner ! Méprisé par la critique... C'est un peu mystérieux. Là aussi, on peut tout voir.
8- REPO MAN, d’Axel Cox (UK-USA)
9- AMATEUR, de Hal Hartley (USA) : tiens, encore un embastillé, dans les oubliettes. On brûle ce que on a idolâtré !
10- THE BLACKOUT et THE ADDICTION, de Abel Ferrara (USA) : à égalité, barrez la mention inutile.
11- DEEP END (BLEU PROFOND) de Scott McGehee et David Siegel (USA) : en achetant DEEP END, vous aurez leur premier film extraordinaire en bonus : SUTURE, splendeur galactique également.
12- MERCI LA VIE, de Bertrand Blier (France).
13- LE CAMION, de Marguerite Duras (France) : Génie absolu et indépassable. Tout est bon.
14- L'IMMORTELLE, d’Alain Robbe-Grillet (France) : aussi génial que Duras, mais avec de l'humour en plus ! J'aurais pu choisir un autre titre de sa filmo, bien sûr.
15- L'ANNEE DERNIERE À MARIENBAD, d’Alain Resnais ET Alain Robbe-Grillet.
16- KILOMETRE, de Jean-Christophe Sanchez : un des films les plus beaux et les plus révolutionnaires du cinéma français, et personne ne veut le sortir. Vous ne le verrez jamais. Les professionnels sont des cons et préfèrent sortir des petites merdasses afghanes ou cambodgiennes. Ce film surpasse, sur le simple plan esthétique, tout ce que vous voyez en France. Les pros ont félicité le réalisateur, et l'ont encouragé à se couper l'autre oreille et à faire un autre film (avec son propre argent bien sûr ! Tout cela est strictement véridique !) Pendant ce temps-là, Brigitte Rouan va bien. Le réalisateur de KILOMETRE continue de manger des nouilles. C'est dégueulasse. Une bande d'abrutis vous empêchent de voir le ERASERHEAD français (c'est une image à ne pas prendre au pied de la lettre, mais très juste...).
17- TWIN PEAKS (FIRE WALK WITH ME) de David Lynch (USA / France) : vous n'aviez pas vu la transition, hein ? De loin, le meilleur film du bonhomme, et l’un des plus beaux films au monde...
18- CRASH, de Cronenberg : tout est bon, là aussi !
19- LE JOUR DES MORTS-VIVANTS de George Romero : id. Un des films les plus désespérants jamais tournés, et sans doute un des films qui me "ressemble" le plus.
20- PULP FICTION, de Quentin Tarantino : film que j'ai longtemps trouvé ennuyeux jusqu'à ce que je comprenne. C'est un film durassien, c'est exactement le même principe. Tarantino est le seul a avoir été influencé par Duras, c'est bizarre.
21- SŒURS DE SANG et L’ESPRIT DE CAIN, de Brian De Palma : il a fait de grosses bouses, mais quand même, il a fait énormément de bons films !
22- L'ANTRE DE LA FOLIE, de John Carpenter : ou INVASION LOS ANGELES, ou PRINCE DES TENEBRES, ou n'importe lequel sauf LES AVENTURES D’UN L'HOMME INVISIBLE.
23- PIQUE-NIQUE À HANGING ROCK de Peter Weir (Australie).
24- LES IDIOTS (Danemark) de Lars Von Trier : je sais que tout le monde lui crache dessus en ce moment, mais pour moi, tout est bon chez lui. En fait, je crois que beaucoup de gens n'ont pas voulu le voir après DANCER IN THE DARK ! Ce que je peux comprendre (bien que ça reste un film sublime). Pourtant, KINGDOM ou même FIVE OBSTRUCTIONS, c'est à tomber, et DOGVILLE est quand même très drôle... C'est peut-être le seul réalisateur connu commercialement qui prenne des risques énormes. Je crois que s'il en était conscient, il aurait peur !
25- LORENZO de George Miller (USA).
26- LA MARQUE DU TUEUR, de Seijun Suzuki (Japon)
27- RUSHMORE, de Wes Anderson (USA).
28- INFERNO, de Dario Argento (Italie) : là aussi, tout est bon, sauf LE CHAT À NEUF QUEUES, quand même plus faible. Contrairement à la légende urbaine, les films de la deuxième partie de carrière sont sublimes, tous sans exception !
29- L'AU-DELÀ de Lucio Fulci (Italie): chez lui, tout n'est pas bon et très loin de là, mais quand c'est le cas, accrochez vos ceintures... C'est complètement expérimental en plus !
30- THE WASHING MACHINE, de Rugerro Deodato (Italie).
31- LA FILLE QUI EN SAVAIT TROP, de Mario Bava (Italie).
32- LA VIE NOUVELLE de Philippe Grandrieux (France).
33- SEUL CONTRE TOUS, de Gaspar Noé (France).
34- INNOCENCE, de Lucille Hadzihalilovic (France).
35- J'ADORE HUCKABEES, de David O. Russel (USA).
36- LA CHAIR DU DIABLE, de Freddie Francis (UK).
37- NAKED, de Mike Leigh (UK) : celui-là oui, mais pas les autres !
38- LA FIDELITE, de Zulawski (France) : ce type est extraordinaire, je l'adore !
39- CANDYMAN, de Bernard Rose (USA).
40- LAST OF ENGLAND, de Derek Jarman (UK) : Y-a-t-il quelque chose de plus beau ? Y-a-t-il une actrice meilleure que Tilda Swinton ?
41- SUEURS FROIDES, de Hitchcock (USA).
42- LE VOYAGE DE FELICIA, d’Atom Egoyan (Canada).
43- Dr JEKYLL & SISTER HYDE, de Roy Ward Baker (UK) : évitez absolument LE CLUB DES MONSTRES, qui est une horreur, les amis, sinon Ward Baker est un grand, aussi parce que il est l'un des piliers de...
44- CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR : la série, et non pas le film, et je dirai même plus, la série sur toutes les époques. Cette série, c'est du cinéma, fait pour la télé, mais c'est du cinéma. [Essayez de télécharger le script original du film pour le cinéma avant ré-écriture. C'était prévu en scope et en noir et blanc. Et c'est sublime, ce scénario. 3000 brainstormings plus tard, les génies de Hollywood ont réussi à transformer le film en une vraie bouse !
45- LE PRISONNIER : mêmes raisons.
46- L'HEURE DU LOUP et PERSONA, de Bergman (Suède).
47- MEGAVIXENS, de Russ Meyer (USA) : un de mes cinéastes préférés, et de loin.
48- DONNIE DARKO, de Richard Kelly (USA).
49- 2001, de Stanley Kubrick (USA / UK).
50- L'ENFANT MIROIR (THE REFLECTING SKIN), de Philip Ridley (UK) : invisible aujourd'hui, quelle honte !
51- FREAKS, de Tod Browning (USA).
52- KING-KONG, de Merian C.Cooper et Ernest B.Schoedsack (USA).
53- DU JOUR AU LENDEMAIN, de Danielle Huillet et Jean-Marie Straub (France) : entre autres...
54- LE MIROIR, de Tarkovski (Russie) : à égalité avec SOLARIS.
55- DES MONSTRES ET DES HOMMES de Aleksei Balabanov (Russie) : vendu neuf à 1 euro dans toutes les bonnes solderies.
56- LA FEMME DES SABLES, de Hiroshi TESHIGAHARA (Japon) : oublié lui aussi... Le seul que j'ai vu de lui, malheureusement.
57- CURE, de Kiyoshi Kurosawa (Japon) : avec Romero, un des mecs qui m'a fait le plus peur au cinéma !
58- DEUX SŒURS, de Kim Jee-Won (Corée du Sud).
59- UZUMAKI, de Higuchinsky (Japon) : ce réalisateur et le précédent sont des révélations sublimes, et sans doute la relève (parce qu'il y a quand même énormément de vieux de la vieille dans ce hit-parade).
60- BREAFAST OF CHAMPIONS, d’Alan Rudolph (Canada)
61- CECIL B. DEMENTED, de John Waters (USA) : c'est le cœur qui parle.
62- MAC ET MOI, de Stewart Raffill (USA) : voir la rubrique qui lui est entièrement consacrée sur ce site.
63- JOHNNY S'EN VA-T-EN GUERRE, de Dalton Trumbo (USA).
64- BREAKFAST CLUB, de John Hugues (USA) : c'est sentimental !
65-LA VIE CRIMINELLE D'ARCHIBALD DE LA CRUZ, de Luis Buñuel (Mexique).
66- SANTA SANGRE, d’Alejandro Jodorowsky (Mexique / Italie) : tout est bon là aussi.
67- PLUS PRES DU SOL (CQ2), de Carole Laure : une grande réalisatrice est née !
68- WOYZCEK, de Werner Herzog (Allemagne) : pourquoi ce film là en particulier ?
69- L'ECUREUIL ROUGE, de Julio Medem (Espagne) : là aussi, tout est bon. Le plus grand réalisateur espagnol, ce qui est assez facile. Oublié de tous lui aussi...
70- PUNISHMENT PARK, de Peter Watkins (UK).
71- LA NUIT DU CHASSEUR, de Charles Laughton (USA).
72- L'EVEIL DE LA BÊTE, de José Mojica Marins (Brésil) : génie inconnu, c'est sublime.
73- STORYTELLING, de Todd Solondz (USA).
74- LES CHIENS DE PAILLE, de Sam Peckinpah (USA).
75- JADE, de William Friedkin (USA) : un mec génial qui est devenu un gros con révisionniste, comme George Lucas, de ses propres films, mais un cinéaste brillant. Dans ce film, il y a la plus prenante des poursuites de voitures de tous les temps. Et ça se passe à 20km/h ! Fou, fou, fou, sur un scénario nullissime du scribouillard à l'origine de BASIC INSTINCT, le film affreux très célèbre. Comme quoi, on peut faire un film très beau à partir d'un scénario nul !
76- TETSUO, de Shinya Tsukamoto (Japon).
77- DARKNESS, de Jaume Balaguero (Espagne).
77- HEAVEN'S GATE de Michael Cimino (USA) : dans sa version très longue de 3h30, sinon ça ne vaut rien.
78- PAGES ARRACHEES DU LIVRE DE SATAN, de Dreyer (Danemark).
79- NOSFERATU, de Murnau (Allemagne).
80- M LE MAUDIT, de Fritz Lang (Allemagne) : bon, les classique c'est fait...
81- GREMLINS, de Joe Dante (USA).
82- LE LOUP-GAROU DE LONDRES, de John Landis (USA).
83- CHAÎNES CONJUGALES, de Joseph Mankiewicz (USA).
84- PEGGY SUE S'EST MARIEE, de Francis Ford Coppola (USA).
85- LA NUIT DES TRAQUEES, de Jean Rollin (France) : la plupart du temps, c'est formidable, Rollin. Ici, c'est assez proche du Cronenberg des débuts !
86- LA NUIT DE LA MORT, de Raphaël Delpard (France).
87- SCHIZOPOLIS, de Steven Soderbergh (USA).
88- DETOUR, de Edgar G. Ulmer (USA).
89- MOLOCH, d’Alexandre Sokourov (Russie).
90- L'EMPRISE DES TENEBRES, de Wes Craven (USA).
91- MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE, de Tobe Hooper (USA) : J'allais oublier ça ! Un des plus grands films expérimentaux jamais tournés !
92- SHADOWS, de John Cassavetes (USA) : Cassavetes n'est pas ma tasse de thé, mais il faut avouer que c'est souvent superbe, du point de vue de la mise en scène et du montage. Les réalisateurs français (et la critique) s'en gargarisent, de la même manière qu'on arrête l'histoire du jazz aux années 50, mais n'en tirent absolument aucune leçon, se réfugiant derrière le formidable "jeu des acteurs". Cassavetes, avant tout, c'est de la mise en scène.
93- DEAD MAN, de Jim Jarmusch (USA).
94- PLAY, d’Anthony Minghella (UK) : si l’on excepte LE PATIENT ANGLAIS, sombre horreur, Minghella n'est pas manchot. Ce court-métrage d'après Beckett est, de loin, son plus beau film.
95- LES YEUX SANS VISAGE, de Georges Franju (France).
96- UNE VIERGE CHEZ LES MORTS-VIVANTS, de Jess Franco (Espagne) : avec une séquence sublime !
97- ED WOOD, de Tim Burton (USA).
98- AKIRA, de Katsuhiro Otomo (Japon).
99- L’INSTITUT BENJAMENTA, de Stephen et Timothy Quaye (UK).
100- THE HEART OF THE WORLD, de Guy Maddin (USA).
Et bien voilà, on y est arrivé ! J'ai sincèrement cru que j'allais mourir ceci dit.
Alors, je passe le relais à quatre personnes comme convenu. Il s'agit du Marquis bien sûr, bras droit de ce site (Bon courage !). Puis viendra NadjaLover (qui est dans mes liens, ici, et qui m'a fait un très beau cadeau, il y a peu... On en reparlera). Overfab, lecteur fidèle, ami de longue date et dont le blog est superbe (ici). Et notre ami du site érudit et passionnant Ceci est un Test. Voilà.
Vous pouvez réagir en commentaire, et pourquoi pas envoyer vos questionnaires au Dr Devo...
Je suis crevé moi, je vais me coucher...
Laborieusement Vôtre,
 
Dr Devo.

Publié dans Ethicus Universalis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Abie 14/06/2005 15:28

Voilà docteur, j'ai rempli ton questionnaire!
les 5 films ciités ne correspondent pas à mes 5 films préférés, mais ils m'ont "marquée", pas de doute!

Dr Devo 14/06/2005 14:29

je crois que j'ai cité tous les allemands sauf fassbinder! Ceci dit, de tête, c'est trés dur!

Dr Devo.

Bernard RAPP 14/06/2005 14:21

Et Fassbinder.

Dr Devo 14/06/2005 14:10

J'ai oublié Michael powell:honte sur moi!

Dr Devo.

flo 14/06/2005 12:20

Hi hi hi!