Matière Focale : 200 fois plus de Plaisir

Publié le par Captain Pangol'inn

 

(Photo: "Now It can be told" par Dr Devo)

Aujourd'hui c'est la Saint 200ème article sur Matière Focale : bonne fête à tous les 200ième articles sur Matière Focale!!! Je plagie Topor et Téléchat mais ils le méritent !

Voilà, ça y est 200 articles, c'est fait ! Et pas des SMS, des articles longs et beaux comme un sexe d'Auroch (Faites-vous plaisir : rayez «auroch» et inscrivez le nom de votre amant préféré !).200 articles mariant chaque fois le bon goût et la liberté de pensée, l'indispensable et le prodigieusement futile. 200 pages d'agressions, de confrontations esthétiques. 200 occasions de se faire des ennemis, de perdre des amis, de se faire des relations et de susciter des haines viscérales.200 déclarations d'amour, 200 boules pleines de poils étranges rarement tout noirs ou tout blancs, des touffes décolorées à l'acide Cronenberg, des franges entières huilées au San Ku Kaï. 200 kilos de fruits sauvages ou du jardins aux couleurs et saveurs contrastées, du miel assassin au franchement dégueulasse.

200 forums toujours très drôles suant parfois la révolte , le Jamais d'accord :« T'es qu'un con, ce type est un génie » « Georges Lucas, c'est ma mère, t'en parles pas comme ça » et autres « ouais, le Marquis, c'est qu'un gros tapir qui sent d'la bouche, les films de zombie c'est pour les filles, Tom Cruise est viril, crédible en ouvrier de chantier même sans indien, même sans motard »
Qui sommes nous tous pour dézinguer ou porter aux nues ? A ceux qui attaquent Devo prétextant que c'est facile de critiquer, qu'il est difficile de réaliser des films, facile de vomir dessus, je réponds que le Docteur est d'autant plus légitime qu'il réalise lui-même dans la difficulté des films difficiles à regarder ! La critique est une activité mentale nécessaire, Matière Focale, un besoin naturel. C'est limpide, c'est écrit sur l'affiche ! 

Ouais, je sais que je risque gros, ma carrière et ma maison sur ce coup mais tant pis : Matière Focale, ben c'est euh.bien, chouette sympa et euh.très bien écrit.(Je parle des vrais, pas des pigistes comme moi)Enfin des fois, c'est long et puis y'a des fautes dans les coins.Mais à Matière Focale , on ne les fait pas souvent les coins, alors bon.Coins propres et soignés ou pas, reconnaissons que c'est l'un des seuls endroits de la planète où Sakhone de Koh Lanta puisse croiser David Lynch où « mon cul sur la commode » ait le droit  d'être écrit à côté de « tu te rends compte, ce film de Steven Segall est recommandé par Télérama  et le haut conseil esthétique du Vatican !». Nous sommes dans ce lieu de toutes les rencontres: Florent Siri est venu (sympa d'ailleurs) alors qu'il connaît le portable de Bruce Willis, des fans de Star Wars sont venus, mystère de La Force, des fans de Lelouch sont venus, des gens qui peuvent répondre aux films mystères du Dr et du Marquis sont venus.
Qui sont ces gens, participants, intervenants, apparitions plus ou moins volatiles dans cette boîte échangiste? Qui sont Tournevis, Uso, Aretha, le Professeur Frankie goes to Hollywood, Roxanne, Léon, Emma Darcy, Bernard Rapp, Proctoman et les autres ? Me répondrez-vous qu'ils ne sont qu'une seule et même personne : Roger Jambou boucher charcutier schizophrène à Saint Laurent des Hommes en Périgord? Libre à vous de penser ce que vous voulez, d'ailleurs, vous tous n'êtes peut-être qu'un bout de moi qui ne suis que partiel ou le contraire. Le mystère reste antillais et c'est comme ça qu'on l'aime. N'empêche qu'on est nombreux, rarement d'accord sur tout mais on s'écoute (yeux révulsés "alleluïa mes frères", gospel d'une heure et quart), c'est beau comme du Capra.

Attention, nous ne sommes pas qu'amour non plus. Matière focale reste la machine à scandales la plus pertinente du web, le carrefour des réponses arbitraires assénées avec aplomb le mieux référencé par Google, c'est ici aussi que l'on parle le mieux des pingouins. et ils le savent.
En rajouter encore tournerait à la flagornerie, brisons là de peur qu'un autre ne ponde mieux et plus vite un gâteux d'anniversaire plus étouffe-chrétien encore que celui-ci.
 
Merci à tous, merci au Docteur Devo, à Roger Jambou, continuons.
 
Captain Pangol'inn

Publié dans Mon Général

Commenter cet article

Bernard RAPP 15/07/2005 11:49

C'est bien joli de célébrer le 200ème article (dans un siècle d'écrits vains nous nous étions limité à 100, comme il y a 100 années dans un siècle... malin, non?), mais il faudrait aussi célébrer le 200ème commentaire.

Paco Rabanne 13/07/2005 15:17

Article magnifique et pas cousu de fil blanc comme je le dirais moi-même...Héhéhé...Pas fâché de m'être ré-incarné,ce blog justifie à lui tout seul une nouvelle vie!

anita 12/07/2005 23:40

Félicitation et au plaisir de vous lire !
Réfléchissons : "La critique, un besoin naturel" ou fruit d'une nature dé-naturée par la culture ?

Zoélie 12/07/2005 20:09

Oh, oui, contonuez, plus c'est long, plus c'est bon !

Happy 200éme !
(pour une fois que je peux me permettre un commentaire niais et absolument pas constructif sans risquer de déparer parmi tout un flot d'intelligence et de pertinence, j'en profite !)

Roxanne 12/07/2005 18:34

Quel bel article,on en mangerait!!!Quelqu'un a prévu une fiesta pour marquer le coup?Non?Bon,tant pis,je boirai un verre de martini en cachette!