KOH-LANTA épisode 8: Pas de Duel à OHK-ANTAL

Publié le par Le Shériff

 



(photo: "Ranger" par Dr Devo)

Le décalage entre les scénarios imaginables et la réalité des votes, s’il surprend toujours, invite à l’humilité. Ces aventuriers dégainent plus rapidement que les neurones du Shériff. Le duel entre PIERRE et FRANCIS n’a pas eu lieu, l’unité des ex-KUMO a volé en éclat avec le vote de CLEMENCE. COUMBA, emportée par les flots, a abandonné la lutte. Les candidats de KHO-LANTA ont écarté la jeune fille, qui souffrirait selon ses dires du très moderne sentiment d’imposture. Pas à sa place, parmi ceux qui briguent la victoire. On croit revoir la première éliminée, AUDE ! Une maladie qui fait des ravages dans cette génération. Nous, on a été « eus ».

L’ambiance du groupe a-t-elle glissé vers une nouvelle étape : le choix des finalistes ?  Mais alors, on n’a pas tout vu ! Une heure et quelque de grimaces de PIERRE, de menaces de FRANCIS, et quoi, quelques secondes de COUMBA. Procédé grossier de la part des scénaristes, coup de théâtre trop facile ; j’avoue, à froid, c’est presque décevant... Mais ça marche bien. Les ex-KANAWA n’ont pas d’état d’âme, FRANCIS est un requin sans poisson-pilote, réellement imprévisible. Il ne doit pas gagner, même si son fan-club devient menaçant, même si mes certitudes son ébranlées. PIERRE abandonne VERONIQUE, qui est la seule à voter contre leur ancien « ennemi ». Et puis on aura eu, sans s’en rendre compte, peut-être, des éléments pour les prochaines éliminations. Pour les survivants, rien n’est anodin, leur mémoire est plus affûtée que la nôtre puisque leur survie est en jeu. Mardi, deux heures d’émission, deux éliminations et le vote des survivants. Les bulletins attendront la finale, à PARIS, cachés dans un volumineux coffre de rotin. Dans ce chaos soudain, difficile de visualiser Le-La Survivant(e). Même le Docteur DEVO semble touché par la grâce : son poulain n’a pas été éliminé.
 
VERONIQUE, isolée. PIERRE et FRANCIS, stratèges et traîtres. MOHAMED, l’homme-fort selon DENIS BROGNIART, donne des signes de faiblesse et accorde généreusement la victoire (« Tu la mérites » à CLEMENCE,  juste avant de lâcher prise...) CLEMENCE, discrète sprinteuse, qui double devant la ligne d’arrivée. ALEXIS, moins discret, concurrent présent et régulier, joue la franchise pour sécuriser les autres.
 
Le luxe du feu malhonnêtement accordé aux survivants (je n’en suis pas encore revenu), TF1 embrouille violemment l’affaire pour que cela soit vite-vite oublié. Un loft eût tout aussi bien fait l’affaire que cette île des Pins, et ses Canaques si discrets. Pas de JOSE BOVE pour causer du tracas ici ! Les amis des Bénitiers (les coquillages), eux non plus,  n’ont pu faire plier la prod’. A KHO-LANTA , les vrais maîtres sont les assureurs et leurs clauses contractuelles. Pas de sang, mais de la surprise. Ça marche bien, mais c’est décevant. Certes, c’est facile à dire, peinard à la maison, mais cela devait être écrit
 
Le Shériff

Publié dans Lucarnus Magica

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LN 30/08/2005 18:21

Hmmm! Je crois bien que véronique avait voté COUMBA et non FRANCIS (remarquons qu'elle sait écrire, contrairement à CHRISTINE qui écrivait FRANCISE)!La douce VERONIQUE avait pourtant dit,pendant le conseil, s'être rapprochée de COUMBA. Même les traîtres ne sont plus ce qu'ils étaient.