Mauvais Genre et Autres Évidences

Publié le par Docteur Devo

Avant-propos

Cet article écrit par Mr Mort et sa tronçonneuse à bisous a été le 1er Mars 2005 publié sur feu son site Cinémort, site que nous hébergeons sur Matière Focale avant sa destruction totale ! L'article suivant fait allusion à un de mes propres articles : Si j'étais Président de la République (10 mesures pour améliorer la qualité du cinéma mondial). Vous pouvez le lire ici.
Ça décape ! Mais c'est beau !
Dr Devo.


(photo :"Edelweiss Zusammen" par Dr Devo)

Je sais que tout cela a déjà été dit et, de fort belle manière, sur un site voisin seulement correct, mais quand même fréquentable, surtout par les temps qui courent. Suivez mon regard. Il n'empêche, il faut quelquefois rappeler certaines évidences, et le grand public, ignorant de tout et bon en rien, doit être régulièrement remis sur le droit chemin par des Esprits éclairés, sans quoi d'autres s'en chargeront, et avec quels moyens, tel le joueur de flûte (ici, de champagne) qui mène les affreux petits rats vers la mort cérébrale et certaine. Dans cette perspective, arrêtons le pipeau et parlons leur avec nos mots pour les mener à plutôt réfléchir sur le concept le plus novateur de ce début de siècle, il est vrai encore jeune (tant de choses à accomplir...) : Le CinéMort.

Ainsi donc, rappelons quelques évidences. Rien ne sert de s'appauvrir, il faut prévenir à point. Plaidons ainsi pour la disparition des genres suivants.
LES FILMS DE PLUS DE DEUX HEURES : Comme pour tout autre produit, il convient de se méfier des vendeurs qui proposent à leur ignorante clientèle des films au kilo. Un film de plus de deux heures est souvent mauvais, et à quelques exceptions près (une dizaine pour toute l'histoire de feu le cinéma), un film de deux heures quinze ou plus est toujours un innommable étron. Dehors ! Ce qui implique...
LES FILMS BIOGRAPHIQUES : ou biopics. Toujours très longs, ils appartiennent à la précédente catégorie. Et pour reprendre mon plus proche confrère (I Know what you did...)[Ici, Mr Mort fait allusion à moi-même. NdDr], le biopic, comme nous l'avions déjà souligné hier nous aussi, est toujours un gage d'imitationnisme. C'est-à-dire toujours un gage de la plus naïve sorte de CinéMort. Ne vous faîtes plus piéger. Quand le cinéma était la chasse gardée des horribles et débilisants Frères Lumière, on pouvait encore croire que le train de la gare de LA CIOTAT (quelle faute de goût... Si seulement ils avaient eu l'intelligence de filmer un train en gare de PERPIGNAN) allait se jeter sur notre figure. Si le grand public est si pertinent qu'il prétend l'être, pourquoi céder alors aux sirènes de l'Internationale Imitationniste, dont le seul but est d'auto-satisfaire les faisants hollywoodiens et d'ailleurs, pour mieux nous revendre les mêmes produits, forcément primés entre temps ? Là encore, on pourrait parler de vol manifeste d'argent, si le volé, c'est-à-dire le public, n'était pas si consentant.
LES FILMS DE PROCES : mal filmé toujours, le procès est la preuve du manque d'imagination des faisants, toujours. Capables de faire une thèse aussi bien qu'un autre, les films de procès ne préparent l'audience que dans un seul but : répandre le fascisme dans son essence, c'est-à-dire par forcément dans les idées (quoique, que ce soit le cas souvent, se référer à l'avant-dernière saloperie de Clint "N'oublie pas que Tu Vas Mourir" Eastwood), mais surtout dans la forme, ce qui est plus efficace et plus radical. Les démocrates de tout poil disent non aux films de procès.
LES FILMS AVEC DES ENFANTS : Le travail des enfants est interdit, et ce à juste titre, surtout dans les pays du Tiers-Monde. En Occident développé, il est de bon goût de les faire participer à la création des films. Sans doute pour mieux nous rappeler qu'ils sont formidables et innocents. Ces deux acceptions sont fausses, et le vrai but des films avec des enfants est d'oublier que la plupart d'entre eux sont nos esclaves. Première raison.
Il convient ici de rappeler que les enfants développés des pays développés sont la cause de la mort des parents, très souvent, que les jeunes enfants qu'on voit en général à l'écran sont déjà des adultes propriétaires de stock options et prêts à tuer pour être en couverture d'un magazine. Leur seul but est de faire semblant d'être les potes de nos enfants (et dieu sait que c'est, encore une fois, naïf, encore plus naïf que de croire que le train va nous écraser... Un adulte digne de ce nom devrait pourtant savoir qu'un enfant, fut-il célèbre, ne PEUT PAS être le copain de millions d'autres ! Réfléchissez ! Vous le saviez, non ?). Ainsi, nos enfants peuvent faire pression sur nous pour qu'on dépense une fortune pour acheter des produits hors de prix (films, t-shirts, disques et autres produits dérivés). Et nous, parents, ayant trop peur que nos enfants soient malheureux s'ils n'ont pas vu le dernier film fasciste de Léni Disney (ou un autre), on ne peut pas résister. On paye. Il faut que cela s'arrête.
LES FILMS DITS "PSYCHOLOGIQUES" OU "SOCIAUX" OU DITS "DU REEL" : Ces catégories n'existent pas, malgré ce qu'on essaie de nous faire croire (cf. Les Césars). Par contre, il est vrai qu'il existe une autre catégorie de films qu'on appelle "les films nuls sans mise en scène". Reposez-vous un instant, réfléchissez et réapprenez cette expression : "un film nul". Il n'y a pas de cinéma du réel, il n'y a que de mauvais films.
LES FILMS EN COSTUMES : Hahahahaha, je ris de vous voir si laids... Allons, ce subterfuge pour faire des films où on s'échine à filmer des objets et des vêtements supra-luxueux (au détriment des acteurs, remarque, c'est vrai que ça repose) ne sert qu’à une chose : vendre plus cher le prix du ticket.
LES FILMS QUI PRONENT L'EMERVEILLEMENT ET LE TRIOMPHE DE L'IMAGINATION : Les films "merveilleux" !!! Laissez-moi rire ! EN ART L'IMAGINATION N'EST RIEN. Règle universelle et absolue que rien, dans l'histoire entière de l'humanité, n'a contredit. Picasso avait-il de l'imagination ? Non ? Et bien, vous voyez...
LES FILMS QUE TOUT LE MONDE A TROUVE GENIAUX : Si vous êtes assez bêtes pour croire que ces films sont ne serait-ce que regardables, il est temps de faire une retraite spirituelle, ou de consulter un psychiatre, ou d'ouvrir un livre d'histoire.
C'est déjà pas mal. C'est dur, c'est lourd, mais souvent notre monde est comme ça, et c'est le seul prix possible à payer pour accéder à votre liberté. Maintenant, allez aux toilettes et méditez.
Mr Mort.

Publié dans Cinémort

Commenter cet article

Gloups. 17/09/2005 23:04

Si quelqu'un peut envoyer la traduction en français compréhensible, du POST de Bernard Rapp, bienvenu, je ne sais pas ce qu'il prend mais j'en veux ! (ça doit être sauvage ce truc).

Dr Devo 17/09/2005 22:57

Surtout l'ineffable et l'asbsolutely splendouillet MOOKIE!

Ulysses 17/09/2005 22:34

Il suffit naturellement de regarder les oeuvres d'Eric Cantona pour s'en convaincre.

Dr Devo 17/09/2005 18:07

Sans doute, mais c'est le moteur suprême de l'artiste!

Dr Devo.

LeRatier 17/09/2005 17:40

L'intuition c'est juste bon pour un joueur de foot au moment du penalty.