BON CHIC MAUVAIS GENRE #1 (Théma: "Ni Prudes, Ni Soumises"): Matière Focale se met sur son 31 !

Publié le par Dr Devo






Non, nous n’étions pas repartis en U.R.S.S pour fomenter une quelconque révolution, mais ceci dit, sans le savoir, vous ne savez même pas combien vous êtes chanceux, chers focaliens.

 

C’est que, dans les coulisses, ça bossait sec ! Et puis voilà, ça y est, le bébé est quasiment mis au monde, les mamans se portent bien, et comptez désormais sur toute l’équipe de Matière Focale pour frimer pendant quinze jours en exhibant à la vue de tous la tronche du monstre que nous avons construit. Evidemment, ça a pris du temps. Il a fallu faire des recherches scientifiques, mettre nos divers protocoles dans les mâchoires acérées des crash-tests (si je veux !), et souvent, sur le chemin, beaucoup d’espoirs ont été déçus, mais qu’importe, puisque désormais on peut le clamer bien fort : le monstre est vivant !

 

Et il a un nom l’animal : BON CHIC MAUVAIS GENRE.

C’est le fruit d’une collaboration entre quatre entités : Le Cinéma Majestic de Lille, l’équipe des projectionnistes de ce même cinéma (des petits gars très sympas, cinéphiles pointus, souvent lecteurs focaliens), Matière Focale, et Plan Séquence, une très grosse association de cinéma de la région Nord-Pas-De-Calais, à qui nous devons le Festival du Cinéma Européen d’Arras. Eux aussi, je vous en avais déjà parlé puisque que c’est grâce à eux (et à leur accueil vraiment chaleureux) que nous avions pu rencontrer Dario Argento et encore plus longuement interviewer Mr Zulawski.

 

C’est à Plan Séquence d’ailleurs que revient l’initiative de l’opération. L’association voulait programmer du cinéma improbable et de genre, et a confié la chose aux projectionnistes du Cinéma Majestic ! Une initiative originale (ou complètement folle, voilà des choses qui ne se font pas !) mais qui a payé. Ces derniers étant lecteurs du site, nous avons, eux et nous, travaillé la main dans la main, c’est beau, pour vous concocter durant toute l’année des soirées "deux films" de toute beauté.

 

BON CHIC MAUVAIS GENRE se déroulera donc tous les premiers vendredis du mois à partir du 4 décembre. A chaque fois, vous pourrez voir deux films, souvent rares, voire très très rares, et un court-métrage étrange et beau. Chaque film sera présenté par le Dr Devo (ooops, c’est moi) et Mr Mifune (cabine du Majestic). Avant chaque film, présentation. Après chaque film, petite discussion avec les spectateurs ! Entre les blablas et les films, de la belle musique improbable dont la programmation à été confié à Erotico Valentino (cabine du Majestic). Et c’est notre ami le Colonel Moutarde qui projettera le tout, et qui, dans son grand souci du détail technique, fait des projections des moments merveilleux.

 

Tous ensemble, nous avons essayé de suivre un précepte de programmation. D’abord, chaque soirée aura un thème. Et d’une ! Plus important nous avons essayé de ne pas faire de cette séance une pochade geek entre initiés. On a visé plus généreux, dans une optique totalement focalienne, c’est-à-dire proposer non pas une série de films cultes et rigolos mais au contraire, de bâtir une programmation plus large et éclectique. Il y aura des films improbables, très drôles, aux frontières du Bis, du Z, et des choses venues de territoires étranges !  Il y aura des films de genre, typés, mais aussi des choses plus iconoclastes. Et il y aura des films magnifiques qui raviront simplement les gens qui aiment le cinéma, qu'il soit "de genre" ou pas. En un mot, nous avons cherché à explorer toutes les facettes du plaisir du cinéma de genre, de mettre tout ça en perspective, et de faire ce que nous faisons sur ce site : s’adresser aux cinéphiles pointus comme aux cinéphiles du dimanche, ou simplement aux curieux de nature !

 

 

Pour cette première soirée, nous avons choisi de rendre hommage aux femmes à travers une thématique que nous avons sobrement apppelé NI PRUDES NI SOUMISES.

 

On vous passera d’abord L’ANGE DE LA VENGEANCE, le superbe film de Abel Ferrara qui passe peu souvent au cinéma. C’est du très beau. Et ensuite, ce sera le tour de ILSA, LA LOUVE DES S.S, premier épisode d’une série de films dont j’avais déjà parlé (à propos de ILSA TIGRESSE DE SIBERIE). Ici, on est dans le domaine du très improbable et du hors-norme. On aurait bien invité John Waters pour qu’il nous dise ce qu’il en pense, mais il n’était pas dispo ! Plus sérieusement, ce film très loufoque est devenu invisible au cinéma. C’est pourquoi nous sommes très fiers de le vous présenter dans sa dernière copie 35mm disponible en France !

Enfin comment résister, puisque l’occasion nous en est donnée, à l'idée de programmer un film de Jean-Christophe Sanchez, réalisateur dont nous avons toujours adoré le travail, mais qui reste malheureusement trop confidentiel. On présentera, en première partie de ILSA…, son court-métrage MAISON D’EN-FACE qui est la face cachée du long-métrage LA CONSPIRATION DE L’ENERGIE BRULANTE que Sanchez tourna avec Jean-Claude Bourret, d’après un des livres de l’ancien journaliste télé. Ici, il s’agit aussi d’ovnis, de cosmos et de Jean-Claude Bourret !

 

 

Voilà les amis ! Je vous laisse ci-dessous en compagnie du résumé officiel de la soirée, où vous trouverez tous les détails techniques. Mais sachez que deux critiques complètes (une de Norman Bates et une de moi) seront consacrées à ces films, dans le courant de cette semaine. Seront présents aussi à la soirée, Norman Bates justement, John Mek-Ouyes et Mr Mort  que les habitués du site connaissent bien. Enfin, vous pourrez trouver sur la page Facebook de Matière Focale quelques scoops croustillants concernant les soirées à venir…


Dr Devo.








[L'affiche de la soirée par Dr Devo.]




« Bon Chic, Mauvais Genre » est une nouvelle soirée que vous proposent Plan Séquence et le Majestic, en collaboration avec Matière Focale, le site de cinéma précis et iconoclaste. Le but : proposer aux spectateurs du Cinéma Majestic une soirée faisant honneur à la cinéphilie la plus pointue, ainsi qu’au cinéma de genre et/ou rare et/ou invisible, mais toujours underground et rock‘n’roll. Allier les perles du cinéma populaire aux chefs-d’œuvres méconnus et/ou oubliés de l’Histoire Officielle du Cinéma, voilà le credo. Une soirée  entièrement programmée et présentée par les quatre projectionnistes du Cinéma Majestic, qui sont persuadés qu’on peut aimer John Ford ou Howard Hawks, et se passionner avec la même ferveur pour Mario Bava ou Jodorowski !

Du cinéma beau, malicieux et souvent drôle, dans une atmosphère cinéphile et précise… 

19h00 - L’ANGE DE LA VENGEANCE


Film de Abel FERRARA (USA-1981).V.O.s.t.f. Interdit aux moins de 12 ans.

Avec Zoe Lund, Nike Zachmanoglou, Abel Ferrara…

Une jeune femme, Thana, couturière et muette, se fait violemment agresser en rentrant chez elle. Dans son appartement, elle surprend un cambrioleur qui la malmène avec la même violence. Thana parvient à tuer l’intrus. Traumatisée et armée d’un Calibre 45, elle commence alors une errance nocturne dans New-York, bien décidée à se venger des hommes…

Abel Ferrara, avec un sujet de film d’exploitation assez basique, arrive à transcender ce matériau pour livrer une œuvre sublime et personnelle, qui trouble et émeut le spectateur par son lyrisme sombre, sa mise en scène magnifique, et par l’émotion palpable qu’il dégage. En détournant le film d’autodéfense, Ferrara signe un film poignant et un portrait de femme singulier. Ce film marque aussi la rencontre du cinéaste avec Zoe Lund, ancien mannequin et beau cerveau, qui collaborera avec passion quelques années plus tard au scénario de BAD LIEUTENANT.  Lire la critique de Norman Bates...




21h00 - ILSA, LA LOUVE DES S.S



Film de Don EDMONDS (USA-Allemagne, 1975). V.F. Interdit aux moins de 16 ans

Avec Dianne Thorne, Gregory Knophe, Tony Mumolo…

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Ilsa, femme plantureuse, rigoureuse et officier nazi, convainc sa hiérarchie de mener des expériences médicales sur les prisonniers   de guerre. Mais Ilsa n’est pas seulement une diabolique scientifique, c’est aussi une femme à l’appétit sexuel insatiable…

Loin de toute précision historique, ILSA LA LOUVE… est un classique des films de sexploitation des années 70. Un film assez gore et plus encore, très sexy, laissant une large part à un érotisme bon enfant et assez frontal. Métrage improbable et d’un très bon "mauvais goût", souvent drôlissime (accents germaniques caricaturaux, situations improbablissimes et abracadabrantesques), ce film est aussi étonnamment soigné par ses cadres et sa lumière. C’est aussi un des (528) films fétiches de Quentin Tarantino, qui lui consacra un hommage à l’occasion de son projet "Grindhouse". Un  film perdu dont nous avons trouvé, par miracle, une copie 35mm ! 

Pour lire notre critique détaillée, cliquez ici !




MAISON D’EN FACE
(Projeté en première partie de ILSA LA LOUVE…).




En Avant Première Mondiale. Court-métrage français de Jean-Christophe SANCHEZ (France-2008). Avec Jean-Claude Bourret…

L'Homme qui a vu l'Homme qui a atterri en soucoupe - droit sur la tasse du Sage, inspecte son doigt pointer la Grande Ourse. Le doigt est un récit reconstitué à partir        de témoignages portant sur le phénomène OVNI, derrière les bosquets des régions françaises au milieu du vingtième-siècle, à moins que ce ne soit l'inverse. L'homme présenta les journaux télévisés les décennies suivantes. La maison d'en-face constituerait une bonne approximation du cosmos.

J.-C. Sanchez, dont le fameux film RALLY 444 avait été présenté à L’Etrange Festival de Paris, avait déjà réalisé un long-métrage sublime avec Jean-Claude Bourret, le plus culte des présentateurs de J.T, en adaptant son livre LE NOUVEAU DEFI DES OVNI. L’ancien journaliste reprend ici du service avec ce film court mais étonnant, placé sous le signe de la poésie la plus extrême. D’un point de vue narratif et esthétique, c’est un choc. Un film fulgurant, beau et malicieux, tout simplement… 

 

 

Présentation de la soirée: Dr Devo (du site Matiere Focale.com) et Mr Mifune (cinéma Majestic).

Projection : Colonel Moutarde.  Sonorisation : Erotico Valentino.

Une soirée proposé par Plan Séquence et Matière Focale.com.

Programmation par le personnel du cinéma Majestic : Colonel Moutarde, Erotico Valentino, Mr Mifune et Dr Devo, sur l’initiative et grâce au soutient de l’association PLAN SEQUENCE.

 

 

Tarifs : 9 euros les deux films, ou un film au tarif habituel.

Réservations : possible dés le Mardi 1er décembre au guichet du cinéma Majestic. Il est prudent de reserver !

Renseignements : www.matierefocale.com.

Prochaine Séance : le Vendredi 8 Janvier 2010 : Thématique "ITALO PSYCHO" avec LA BAIE SANGLANTE de Mario BAVA (copie neuve) + TENEBRES de Dario Argento (très rare au cinéma).

 

 

Publié dans Mon Général

Commenter cet article

Dr Devo 02/12/2009 11:56



Alors, pour repondre à la question qui a été posée plus haut, Je viens de voir la copie de L'ANGE DE LA VENGEANCE qu'on jouera vendredi 4 decembre. Il s'agit de la version "normale" du film, tel
que le film était distribué à l'époque, la même que le dvd, soit 81 minutes. A noter que c'est la dernière copie 35mm en France, et donc la seule chance de le voir au cinéma.

Dr Devo.



Dr Devo 01/12/2009 09:48


Et bien moi, en tout cas, je vous félicite car vous avez, Latrine Ringer, un des plus beaux pseudos dque j'ai lu depuis longtemps. Un line de parenté avec Elvis Lard?

Dr Devo.


Latrine Ringer 30/11/2009 22:07


Ah, c'est ballot tout ça, j'ai un concert ce soir là.
Mais bon, au moins je devrais être libre pour le 8 janvier, et la soirée s'annonce également très bien.


Dr Devo 29/11/2009 21:17


En principe cest la version cinéma integrale... C'est un très bonne question. Je visionne le film mercredi ou jeudi, et je confirme ou pas... Il serait très étonnant que ce soit la version amputée.
Restez branchés et je vous dis ça dans 3 jours. (Pour info, on va diffucer le film dans la copie réédites il ya deux ou trois par Metropolitan).

Dr Devo.


Gedeon Sil 27/11/2009 02:48


   Cher Docteur,

   J'ai entendu dire, mais arrêtez moi si je me trompe, qu'il existerait deux montages du film de Ferrara! Dont un redoutable montage censuré où les scènes de viol
ainsi que la scène finale auraient été fortement amputées!
Pour le coup, quelle version de MS. 45 pour Bon Chic Mauvais Genre?