BCMG-23-finalbis.jpg

[Affiche par Dr Devo. Cliquez pour aggrandir.]

 

 

BCMG, c'est la belle soirée mensuelle, programmée amoureusement par les projectionnistes du Majestic et qui honore non seulement le cinéma de genre, mais aussi le beau cinéma tout court, du moment qu'il soit sublime et surprenant. Et ce en collaboration avec l'association PLAN-SEQUENCE et le site MATIERE FOCALE.COM. Dans cette 22éme édition, nous verrons que le cinéma de genre peut aussi aborder la thématique du couple en profondeur, bien qu'il soit plus amusant et plus surprenant encore d'en profiter pour révéler la monstruosité qui peut se cacher dans une vie à deux ! Et si on rajoute de vrais monstres en plus du couple, vous obtenez, curieusement, une superbe soirée BCMG, belle, émouvante et parfois un peu violente ! C'est l'occasion de voir le récent SPLICE, un peu passé inaperçu lors de sa sortie, et de redécouvrir un des plus hallucinants films qui soit: POSSESSION, le grand chef-d'œuvre d'un cinéaste un peu méprisé: l'immense Andrzej Zulawski !
 
 

 

 

Possession-8276_4.jpg

[Photo: Isabelle Adjani va beaucoup mieux. C'est sûr, ça change de SUBWAY ou de LA JOURNEE DE LA JUPE ! Ou alors dans POSSESSION, c'est sa soeur jumelle qui joue ?]

 


19H10 : POSSESSION. Film de Andrzej Zulawski (France/Allemagne-1981). Présenté en 35mm. VF. Interdit aux moins de 16 ans. Durée: 2 h 07.
 

Avec Isabelle Adjani, Sam Neil, Margit Carstensen, Heinz Bennet, Carl Duering, Shaun Lawton, Johanna Hofer.
 

Berlin-Ouest en 1981. Après un étrange  et long "voyage d'affaire", Marc (S. Neil) revient auprès de son jeune fils Bob et de sa femme Anna (I. Adjani).  Mais le couple est au bord de la rupture : Anna, nerveusement fragile, souvent irascible ou distante, fuit régulièrement le foyer (un appartement près du funeste Mur), provoquant le désespoir et la jalousie de Marc. Il finit alors par savoir qu'Anna ne le désire plus, qu'elle l'a trompé. Marc retrouve même l'amant de sa femme, Heinrich, qui curieusement se plaint aussi de ces absences ! Marc engage alors un détective  privé pour savoir où Anna fuit si régulièrement...

 

Un film sur le couple ne devrait pas être forcément un dialogue filmé, entre deux tasses de thé à la bergamote et des petits sablés, dans un luxueux appartement parisien, en débitant des dialogues ampoulés mais creux, avec moult regards fuyants et moues boudeuses. Malheureusement, c'est souvent le cas. Mais pas avec POSSESSION ! En disséquant les sentiments d'un couple en pleine implosion, Zulawski dresse une carte inouïe du cœur humain et aligne une mise en scène sensuelle et précise qui transforme son film en une espèce de furieux opéra contemporain qui démultiplie et agrandit dans de vertigineuses proportions nos sentiments jusqu'à nous les faire redécouvrir sous un angle totalement inédit. C'est une lutte pour l'amour qui s'engage, mais aussi un combat quasi-mystique aux frontières de la jalousie, du fantasme, du sexe et de l'hystérie. C'est aussi une quête absolue de liberté qui a lieu dans un pays dévasté et schizophrène. La réalisation de ce film devenu culte n'a pas pris une ride et elle est sublimissime, construite sur des idées souvent complètement folles (le cadrage et le montage sont notamment exceptionnels). Tout est beauté, mais tout est punk ! On retrouve un Sam Neil (L'Antre de la Folie, La leçon de Piano) ahurissant, et une Isabelle Adjani fabuleuse, en lévitation et même  en transe ! Elle trouve ici, de très très loin, son meilleur rôle et fait preuve d'un état d'engagement et de grâce totale qu'on ne lui retrouvera plus jamais, hélas, par la suite. Pour ceusse qui ne peuvent pas s'empêcher, je mets le film-annonce, mais pour moi elle en dit déjà trop !regardez la première minute, ou jusqu'à 1 minute 30, ça suffit largement !

 


 

 

 

 

 

splice_1-500x310.jpg

[Photo: Sarah Polley et Adrien Brody, mes petits chouchous de l'espace ! C'est le couple de l'année, et s'ils ont des petits, je veux bien qu'on m'en mette un de côté... Euh, non finalement c'est une mauvaise idée !]

 

21H40 : SPLICE. Film de Vincenzo Natali (Canada/France/USA-2009). V.O.S.T.F.  Présenté en copie numérique HD. Durée : 1 h 44. 


Avec Adrien Brody, Sarah Polley, Delphine Chanéc, Brandon McGibbon, Simona Maicanescu, David Hewlett.


Clive et Elsa vivent en couple. Jeunes scientifiques, geeks et adulés des amateurs de science, ils se sont rendus célèbres pour avoir réussi à créer des créatures inédites et hybrides en combinant les ADNs  de différentes espèces animales. Quand le grand groupe pharmaceutique qui les finance refuse de continuer la prochaine étape de leur recherche, le couple décide de continuer clandestinement son travail. Une première décision très peu éthique qui va entraîner une découverte aussi exceptionnelle qu'inattendue : la naissance d'un hybride  humain/animal. Cette "réussite" les mettra en face des choix les plus difficiles, et sera le révélateur des rêves et désirs enfouis en eux-mêmes. Et aussi de leurs pires cauchemars...


Vincenzo Natali (le beau CUBE, et le mal-aimé CYPHER) revient ici avec un film qui marche sur les traces du genre "savants fous dépassés par leurs créatures" (cf.  LA MOUCHE de Cronenberg). Sauf qu'ici, le couple de savants fous nous ressemble ! SPLICE se détache progressivement de ses modèles du sous-genre et déploie une narration qui deviendra à la fois plus complexe et plus intime. Le fantastique révèle alors l'humanité la plus sombre enfouie en chacun de nous. Chaque décision prise entraîne des conséquences bien pires encore dans une spirale effrayante et sans fin. C'est une vraie réussite qui réussit à mêler le monstrueux et le quotidien. La mise  en scène est riche et soignée, le scénario se révèle étonnamment profond et juste. Les morceaux de bravoure sont nombreux et donnent une ampleur lyrique et émotionnelle remarquable au film, notamment à travers une scène d'amour parmi les plus dérangeantes. Et aussi par son final à la réalisation très surprenante, bel hommage au cinéma de genre. Adrien Brody, décidément très ambitieux dans ses choix de films ces dernières années, et Sarah Polley sont, comme d'habitude, absolument épatants. Vous voulez en savoir plus ? Lisez la belle (et drôle) critique de Norman Bates: cliquez ici !

 

Dr Devo.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dress-code  de la soirée (facultatif, mais il y a deux dvds à gagner pour le meilleur déguisement !) : créature hybride, monstre, détective privé, scientifique (geek ou à lunette), clochard, expert en génétique, OGM, danseuse,  institutrice, spectateurs du Majestic.


Réservations conseillées : possibles dès le  27 Janvier à la caisse du Cinéma Le Majestic. Soirée proposée par Plan-Séquence & le site Matière Focale.com.
 

 

Contre le cinéma en dosettes, pour des cafés de tradition qui ont du goût et de la charpente, pour vous les hommes et les femmes d'exception : votez BCMG ! Le Cinéma, c'est bon. Mangez-en !

 

 

Vous pouvez inviter vos amis à cette soirée, via la page Facebook qui lui est consacrée: cliquez ici !

 

Retrouvez Matiere Focale sur Facebook: cliquez ici !

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 29 janvier 2012 7 29 /01 /Jan /2012 11:51

Publié dans : Mon Général
Retour à l'accueil

Ô Superfocale

BUREAU DES QUESTIONS

clique sur l'image

et pose!

 

Recherche

United + Stats


Fl banniere small





 
 





 

Il y a  11  personne(s) sur ce blog
 
visiteurs depuis le
26Août 2005



eXTReMe Tracker



Notez Matière Focale sur
Blogarama - The Blogs Directory

 


statistique

Matiere Focale TV



W3C

  • Flux RSS des articles

Recommander

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés