bcmg24.jpg

[Affiche réalisée par Dr Devo. Cliquez pour aggrandir.]

 

 

 

Vendredi 16 Mars, après avoir exploré les cimes sublimes du cinéma de genre et/ou rare, BON CHIC MAUVAIS GENRE, votre soirée double-programme, savoureusement programmée par les projectionnistes du cinéma Majestic de Lille, vous emmène ce mois-ci dans les tréfonds de la boutique "cinéma de genre" pour y trouver deux "chefs-d'œuvre" du cinéma des abysses. Ces deux vrais classiques du nanar Z vous prouveront que plus c'est improbable, bricolé et surréaliste, plus c'est bon. Car loin d'être seulement d'insupportables monuments de kitscheries et de bêtises, ces films sont aussi, ô paradoxe sublime, des plaisirs de cinéma, et même de cinéma de quartier, complètement délicieux et gouleyants. C'est bon, mangez-en.

Signalons enfin que cette soirée, toujours co-organisée par Plan-Séquence et Matière Focale.com, sera placée sous le haut parrainage de Médusa Fanzine, référence européenne du cinéma de genre dont le nouveau numéro vient de sortir.

 

 

 

devila11.jpg

[Ci-contre: la célèbrissime affiche de l'époque, tout en sobriété, bien entendu...]

 

19H45 : DEVIL STORY- IL ETAIT UNE FOIS LE DIABLE. Film de Bernard Launois (France-1985). Durée: 1h12. Film projeté en copie 35mm.

Avec Véronique Renaud, Marcel Portier, Pascal Simon, Catherine Day, Nicole Desailly, Christian Paumelle, Bernard Launois (et son frère, et sa femme!).

Chez nous en Amérique, dans les années 80. Une série de meurtres étranges et sauvages ensanglantent les alentours de Fécamp (et oui!). Un jeune couple tombe en panne dans la région et est contraint de passer la nuit dans un manoir où un couple de retraités loue des chambres d'hôtes (si, si!). Dans cette nuit sombre et orageuse, leur calvaire sera terrible. Et l'impensable enchaînement des malédictions peut commencer car la nuit sera peuplée de créatures monstrueuses, de tueurs, d'un cheval venu de l'enfer et d'un chat noir qui en sait sans doute beaucoup plus qu'il ne le dit !

Totalement irrésumable, DEVIL STORY... est une œuvre par-delà le Bien et le Mal. Sans le savoir, Bernard Launois, réalisateur du mythique (ou alors pas du tout!) TOUCH' PAS A MON BINIOU avec le regretté Sim, signe ici un des films français les plus cultes de l'Histoire du Cinéma. Film très Z, premier film d'horreur tourné entièrement dans le bocage normand, il mêle fantastique et mise en scène ultra-improbablissime ! C'est un festival hallucinant : narration quantique avec distorsion de l'espace et du temps, jeux d'acteurs tractopelliques, figurants 100% amateurs et improbables, situations hénaurmissimes, cadrages totalement surréalistes, prises mal découpées (on peut monter un plan après le clap de fin parfois!), alternance nuit/jour dans la même scène, une musique déjantée, etc. C'est un sans faute. Pour le spectateur, habitué ou non des films Z ou de genre, petit ou grand, c'est un délice, car oui, curieusement, le film se déguste avec délectation du début à la fin ! Pour le cinéphile exigeant, il y aura un avant et un après le visionnage de ce long-métrage. Vous allez jubiler et -c'est une promesse- pleurer de rire et de joie.

[Ci-dessus, un film-annonce trés court (mais très bien fichu car il en dit peu et montre l'essentiel), réalisé pour une projection à Londres. Ils ont bien souligné l'importance du cheval. Croyez-moi, lui, contrairement au cheval de guégére de Spielberg, vous en souviendrez toute votre vie !]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ninja-devo-interpol.jpg     devo-a-vif.jpg

[A gauche, le fabuleux Bruce Stallion dans le rôle... d'un ninja américain. Notez le sublime shuriken décoratif... A droite, le docteur opère à vif, mais son assistant, tout au bord du cadre gauche , travaille nettement pour décrocher l'Oscar... On notera la délicatesse infinie du cadrage...]

21H40 : CLASH COMMANDO (CLASH OF THE NINJA). Film de Godfrey Ho (Hong-Kong-1986). V.F merveilleuse. Durée : 1 h 30. Film projeté en copie 35mm.

Avec Bruce Stalion (Paulo Tocha), Louis Roth, Eric Neff, James Mutch Crockett, Stuart Smith, Joe Redner, Eddie Chan, Maw Kwan, Stanley Tong,Tom Allen.

Hong-Kong, années 80. Un méchant ninja se livre à un obscur trafic international d'organes tout à fait dégoûtant sur le plan moral. C'est sans compter sur Interpol qui envoie un ninja (ha oui, la fameuse brigade ninja d'Interpol !) contrecarrer les plans de l'odieux ninja déviant. Pendant ce temps, un autre héros cherche à se venger du sbire en chef du méchant ninja ! Selon toute vraisemblance, il ya beaucoup trop de répétitions du mot "ninja" dans un résumé aussi court et ça va drôlement cogner !

Vous achetez les droits d'un film et récupérez la pellicule. Puis vous enlevez 45 minutes du métrage, pour ensuite tourner avec d'autres acteurs d'autres scènes, et vous essayez de faire un film plus ou moins cohérent ! Bienvenue dans le célèbre sous-genre du cinéma bis: le deux-en un ! Godfrey Ho (121 films au compteur!) est un vétéran de cette pratique, et les films de ninjas, c'est son rayon. Le film, scénarisé par Spielberg (Authentiquement vrai ! Le scénariste s'appelle Kurt Spielberg !), est totalement merveilleux. Directeur de la photo visiblement aveugle, montage très improbable, et combats de kung-foufou drôlissimes (notamment grâce à une série de gadgets ninjas surréalistes) sont au programme. Côté acteur, c'est la grande classe et un concours de cabotinage proprement phénoménal (le fameux "surjouer la sobriété", concept cher au site Nanarland), avec en tête de casting et en vedette américaine Bruce Stalion, de son vrai nom Paul Tocha qui doit son surnom à une vague ressemblance avec Sylvester Stallone ! Sa performance et celle des autres interprètes donnent aux dialogues souvent merveilleux (le célèbre "un cadavre vient de tomber du toit, chef, envoyez des renforts !") un pouvoir drolatique remarquable. On note d'ailleurs une version française extraordinairement à la ramasse, avec trois doubleurs pour une petite trentaine de rôles ce qui finit rendre la chose tout à fait gouleyante ! [Zut, ça fait deux fois "gouleyante" dans l'article...] Ce CLASH COMMANDO est un divertissement qui tient donc toutes ses promesses. Là aussi, amenez vos mouchoirs...

Dr Devo.

 

Dress-code de la soirée (faculatif) : monstre humanoïde, marin, chasseur, ninja, Sylvester Stallone, maître kung-fu, chirurgien fou, touriste égaré, vieille gitane, momie, cheval, chat, cidre, nouilles chinoises ou spectateurs du Majestic

Réservations fortement conseillées : possibles dès le Vendredi 9 Mars à la caisse du Cinéma Le Majestic. Soirée proposée par Plan-Séquence, le site Matière Focale.com et Médusa Fanzine.

 

Le Prochain BON CHIC MAUVAIS GENRE (#25)  aura lieu le vendredi 30 Mars à 20h00. Il s'agira de l'avant-première du film REUSSIR SA VIE de et avec Benoît Forgeard, en sa présence, ainsi que celle de son comédien fétiche, le sublime Darius. C'est français, c'est extraordiniarement rock'n'roll, c'est beau, et hop je vous mets le film-annonce !

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez inviter vos amis à cette soirée, via la page Facebook qui lui est consacrée: cliquez ici !

 

Retrouvez Matiere Focale sur Facebook: cliquez ici !

 

Visitez le beau site de Médusa Fanzine en cliquant ici !

 

Et devenez fan de Médusa sur Facebook en cliquant ici !

Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Vendredi 9 mars 2012 5 09 /03 /Mars /2012 10:30

Publié dans : Mon Général
Retour à l'accueil

Ô Superfocale

BUREAU DES QUESTIONS

clique sur l'image

et pose!

 

Recherche

United + Stats


Fl banniere small





 
 





 

Il y a  15  personne(s) sur ce blog
 
visiteurs depuis le
26Août 2005



eXTReMe Tracker



Notez Matière Focale sur
Blogarama - The Blogs Directory

 


statistique

Matiere Focale TV



W3C

  • Flux RSS des articles

Recommander

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés