BON CHIC MAUVAIS GENRE #43: Spécial "Nuit de la Sale Bête"

Publié le par Pete Pendulum

BCMG_43_Poster_lum40.jpg

[Affiche réalisée par Lammakian Samsenesena. Cliquez pour agrandir.]

 

Amis des bêtes, Bon Chic Mauvais Genre - votre soirée double programme concoctée par les projectionnistes du cinéma Le Majestic de Lille en partenariat avec le beau magazine METALUNA et Matière Focale .com – vous propose un échantillon de ce que le cinéma peut offrir en matière de bestioles sanguinaires ! Tapis dans l’ombre, 30 millions d’ennemis nous guettent, et les plus dangereux ne sont pas forcément ce que l’on croit…

 

 

 

 

 

 

 

19H30 : LA NUIT DES VERS GEANTS (SQUIRM) de Jeff Lieberman. Usa-1976. 35mm. 92min. VF. Interdit aux moins de 16 ans.

Avec : Don Scardino, Patricia Pearcy, Barbara Quinn, Peter MacLean, Jean Sulivan, William Newman…

Il est admis que l’on peut faire remonter des vers de terre à la surface grâce à une décharge électrique... De simples vers, inoffensifs… Mais les vers de terre de Fly Creek n’ont rien d’inoffensif, et lorsqu’une tempête abat les lignes électrique et que le courant attire à la surface ces tueurs grouillant, la petite ville se retrouve en fâcheuse posture. Le massacre peut commencer.

Jeff Lieberman futur réalisateur du magnifique et perturbant BLUE SUNSHINE, et du slasher culte SURVIVANCE, choisit pour son premier long métrage d’illustrer un sujet alors inédit : le ver de terre comme tueur d’homme ! Que le sujet soit inédit est une chose, mais qu’il soit traité avec humour et passion en est une autre et c’est ce qui fait la force de ce film qui prend son statut de série bis très au sérieux ! Lieberman voit les choses en grand, développant à outrance avant son grand final, allant jusqu’à parodier la scène de la douche de PSYCHOSE dans une séquence d’anthologie, déversant des tonnes d’invertébrés sur son casting qui surjoue la terreur, s’immobilisant face à un amas gluant et menaçant. Techniquement, la peloche bouclée en 24 jours n’affiche aucune prétention aux oscars et privilégie l’ambiance craspec et l’éclairage brut. Les effets spéciaux et les maquillages, malgré un budget très modeste, sont confiés au jeune Rick Baker (qui deviendra le génial maître des effets spéciaux qu'on connaait et à qui on doit la célébrissime transformation du LOUP-GAROU DE LONDRES!).

Le film, résolument bis, est donc aussi une ode étonnante à la débrouillardise et au système D, et reste étonnant. C'est un film d'exploitation post-DENTS DE LA MER bien sûr, mais son jusqu'au-boutisme, sa débrouillardise, son humour sous-jacent et la passion qui irrigue le tout rend LA NUIT DES VERS GEANTS (titre français particulièrement ridicule, hélas!) original et  étonnament personnel. Beau paradoxe pour un réalisateur qui se révélera atypique et passionnant et qui voulait ici refaire LES OISEAUX avec des vers de terre (si si!). Signalons l'extrême rareté de ce film au cinéma qui fait de la projection de ce film un événement exceptionnel !

 

 

 

 

 

 

[Je ne suis pas sûr que ce soit la musique orirignale du film, mais je vous mets quand même ce film-annonce récent du film de John Landis !]

 

21h30 : LE LOUP-GAROU DE LONDRES (AN AMERICAN WEREWOLF IN LONDON) de John Landis. USA-1981. 35mm. 93min-Vf.  Interdit aux moins de 12 ans.

Avec : David Naughton, Griffin Dunn, Jenny Agutter, Frank Oz, Brian Glover…

Ne vous aventurez pas sur la lande !” Tel est le conseil que deux jeunes touristes américains, David et Jack, auraient dû suivre. Mais n’accordant aucune foi aux superstitions d’une bande de poivrots du Yorkshire, ils partent en pleine nuit et se retrouvent perdus sur la lande, traqués par une créature bien plus terrifiante que le chien des Baskerville…

 

John Landis en aura certainement traumatisé plus d’un à l’aube des années 80. Il est en effet l’auteur de ce qui reste probablement le meilleur film de loup-garou jamais réalisé, LE LOUP-GAROU DE LONDRES avec lequel seul rivalise le HURLEMENTS de Joe Dante sorti la même année.

Un humour subtil, un suspens savamment orchestré (une poursuite dans les couloirs du métro londonien mémorable), une bande son lunaire et ravageuse (Blue Moon par Bobby Vinton et The Marcels, Bad Moon Rising de Creedence Clearwater Revival, Moondance de Van Morrison…) et surtout des effets de transformation absolument magnifiques ! Rick Baker est un génie et il suffit d’une seule scène du LOUP-GAROU DE LONDRES dans laquelle son travail est visible pour le prouver.

Landis, inspiré par ses prédécesseurs, George Waggner (THE WOLF MAN, 1941) et Terence Fisher (THE CURSE OF THE WEREWOLF, 1961) rend parfaitement tangible l’état de conscience de son personnage principal, condamné à tuer ses semblables sous l’apparence d’une bête féroce, et rend son couple central singulièrement attachant. Malgré quelques écarts dans la légèreté, le film ne se soustrait pas à la tragédie et convoque ainsi toute une palette d’émotion qu’un film d’horreur aujourd’hui a bien du mal à concilier. LE LOUP-GAROU DE LONDRES a tout pour nous rendre définitivement nostalgique des années 80, une époque qui avait encore à cœur d’explorer un bestiaire classique qui réservait bien des surprises. Un film sublime, drôle, désespéré et émouvant et qui montre que toute l'ambition d'un cinéma de genre qui savait alors être terriblement ambitieux et adulte.

 

Pete Pendulum.

 

 

 

 

Dress-code de la soirée (1 DVD à gagner pour le meilleur déguisement !) : Touriste, épicier, villageois redneck, chauffeur de bus, policier, business-man, patron de bar, touriste, infirmière, vers de terre, loup-garou (ou n'importe-quoi-garou), médecin, reine d'angleterre ou spectateur du Majestic.



Réservations fortement conseillées : possibles dés là présent à la caisse du Cinéma Le Majestic. Soirée proposée par  le site Matière Focale.com et le magazine Metaluna. Tarifs: 9 euros les deux films / 1 film aux tarifs habituels.

Nota Bene : le film LA NUIT DES VERS GEANTS est totalement totalement invisible sur les écrans de cinéma  en France et n'a plus de distributeur. Ils n'ont donc n'a pas de visa CNC. Les cartes UGC Illimitées, exceptionnellement, ne fonctionneront pas pour ce film. Les utilisateurs de la carte se verront présenter le tarif modeste de 4,50 € (même si vous ne voyez que ce seul film).

Les cartes UGC illimitées fonctionnent par contre normalement pourLE LOUP-GAROU DE LONDRES.

 

Prochaine Séance de BON CHIC MAUVAIS GENRE: le vendredi 28 février, avant-première du film L'ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS de Hélène Cattet et Bruno Forzani. Et en présence des deux réalisateurs, s'il vous plait !

 

 


Vous pouvez inviter vos amis à cette soirée, via la page Facebook dédié à cet événement: cliquez ici !


Retrouvez Matiere Focale sur Facebook en cliquant ici 
http://cpc.cx/6xE

Vous ne connaissez pas encore le beau bimensuel décalé METALUNA ?
Découvrez leur superbe site internet en cliquant ici:
http:// www.metalunamag.com/ accueil/

 

 

 

 
Et devenez fan de la page Facebook de METALUNA ! Il suffit de cliquer là-dessus:
https://www.facebook.com/ metalunacinocknroll

 

Publié dans Mon Général

Commenter cet article