BON CHIC MAUVAIS GENRE #51 : spécial NOEL PAS TRES CHRETIEN !

Publié le par Dr Devo

BCMG_51_Postermatfoc.jpg

[Affiche réalisée par Lammakian Samsenesena. Cliquer pour agrandir.]

 

 

Réunion de famille, beaux sapins, dindes juteuses, jouets et iphones par milliers... C'est l'esprit de Noël et son déluge de bons sentiments sirupeux qui s'apprêtent à nous inonder...

Mais, pas pour BON CHIC MAUVAIS GENRE, votre soirée mensuelle double-programme consacrée au Beau Cinéma, emballée dans du papier brillant et avec un gros nœud rose par ces diablotins programmateurs que sont les projectionnistes du cinéma Majestic de Lille.

Nous allons fêter, lors de cette 51éme édition, ce vendredi 5 décembre, la face sombre de ces festivités de fin d'année.

Vous aimez la neige ? Abel Ferrara aussi mais il a une préférence pour la bonne poudreuse dans son film CHRISTMAS où l'on suit un couple de riches dealers qui font leurs courses de Noël !

Et puis, comme les enfants aiment les grands barbus habillés en rouge, nous redécouvririons un film oublié : 36 15 CODE PERE, film français ultra-original, pêchu, noir et très très inventif qui ravira les enfants (enfin, parfois!) et effraiera les grands !

Ce n'est pas parce que c'est Noël qu'il faut relâcher la pression !

 

 

 

 

[Le film-annonce  de CHRISTMAS sous-titré en portugais ! C'est tellement plus chic !]

 

 

19h30 : CHRISTMAS (R XMAS) de Abel Ferrara – USA/France – 2001 – 85 min – V.O.s.t.f

Avec : Drea De Matteo, Lillo Brancato, Ice-T, Victor Argo, Denia Brache…

 

A New-York, dans les années 90 (avant que Giulani ne s'empare de la mairie), un couple d'immigrés s'apprête à célébrer Noël. Ils ont réussi, ils sont riches et ils ont montés une lucrative "petite entreprise" : ils sont trafiquants de drogue !

Mais quelques heures avant le réveillon, les choses se compliquent. D'abord, leur petite fille veut une poupée PARTY DOLL, le jouet qui fait alors fureur. Les magasins étant en rupture de stock, voilà qui s'annonce difficile ! Et il faut faire tourner l'entreprise, car trêve des confiseurs ou pas, le client n'attend pas et la drogue se vend toute l'année !

Mais, un grain de sable fait tout déraper...

 

Dans ce film injustement méprisé par la Critique et les spectateurs lors de sa sortie, Ferrara nous dépeint d'abord un couple gérant de manière familiale une PME de la drogue, loin de l'imagerie classique hollywoodienne. C'est que ces deux-là ne sont pas des dealers de rue. Ils sont riches et pourrait avoir pour voisin Woody Allen ! Thriller atypique et étonnant, CHRISTMAS est aussi la peinture d'un univers certes de gens plus qu'aisés, mais encore plus de petit-bourgeois. Et curieusement, dans ce contexte hors du commun (celui des dealers et de Noël), Ferrara nous renvoie une image de nous-memes qui interpelle et trouble : celle de vulgaires consommateurs, piégés par une Société qui n'attend que ça !

Côté mise en scène, malgré une certaine modestie de moyen, Ferrara soigne sa réalisation : jolie photo, montage précis et une élégance alerte aux charmes modernes et bressoniens. Notons aussi un beau casting parmi lequel on trouve un Ice-T étonnant et juste et l'immense Victor Argo, habitué du réalisateur (nous l'avions déjà vu dans KING OF NEW-YORK, présenté jadis à BCMG, où il campait le vieux flic!). CHRISTMAS est donc un film à redécouvrir largement. Car peut-être ce qu'on a reproché à Ferrara à l'époque, c'est de nous surprendre et se trouver là où on ne l'attendait pas !

 

 

 

 

 

[Décidément, impossible de trouver un film-annonce en français ! C'est tellement plus snob en anglais !]

 

21h20 : 36 15 CODE PERE-NOËL de René Manzor –France – 1990 – 87 min

Avec : Alain Musy, Patrick Floersheim, Brigitte Fossey, Louis Ducreux, Stéphane Legros...

 

France, 1990. Thomas est un petit garçon de 9 neuf ans à la vie singulière. Petit surdoué, passionné de mécanique, d'informatique et d'aventure « ramboesque », bidouilleur, mais aussi gâté-pourri, il vit seul dans un grand manoir avec sa mère et son grand-père. C'est que sa maman est une femme d'affaire au succés indéniable. Elle dirige en effet un grand magasin parisien très connu, et ce 24 décembre, elle doit le passer au travail, en vrai business-woman !

Thomas s'apprête donc à passer sa journée à jouer et rêver dans ce grand manoir rempli de gadgets et de jouets ! Mais avant ça, il passe commande au Pére-Noël sur le site minitel de ce dernier (enfin soi-disant site officiel du Père-Noël, puisqu'il s'agit d'un simple site commercial !). Mais cette commande en ligne ne va pas se passer comme prévu... En effet, quand un Pére-Noël bizarre et mutique débarque au manoir, une lutte à mort s'engage entre le petit garçon et le grand barbu psychotique habillé en rouge...

 

36 15 CODE PERE-NOËL, s'il est désormais complètement oublié, se forgea, à l'époque de sa sortie, une petite aura culte amplement méritée.

Car le film ne ressemble à rien de connu et n'a pas d'équivalent. S'il semble s'adresser aux enfants (ce qui est juste), le film dépasse largement son cadre de départ. Ne vous fiez pas à son synopsis : on n'est ni chez Disney ni dans une production opportuniste et lénifiante dont abreuve, 99% du temps, nos petites blondes!

36 15 CODE PERE-NOËL est un ovni total qui ne se contente pas de mélanger les genres mais invente une page inédite de cinéma. C'est d'abord un film d'aventure, superbement écrit, et encore mieux mise en scène. Décors soignés et luxueux, lumière inventive et impeccable, le film regorge de rythme et d'une inventivité incessante que ne renierait pas un Terry Gilliam au mieux de sa forme. Bref, esthétiquement, c'est très beau.

Mais ce n'est pas tout et c'est même beaucoup plus que ça. 36 15 CODE PERE-NOËL est aussi un film jamais glauque mais sombre, aux enjeux terribles et vitaux, où planent l'ombre d'une critique sociale (ou sociétale) qui ne viendra jamais empiéter sur l'étrange projet qui fait la sève du film : faire un slasher authentique dont le personnage est un enfant !

On comprend alors très vite que ce long-métrage n'est pas un simple film pour enfant mais simplement un film beau et original qui s'adresse à eux et aux adultes, chose rare qu'on ne retrouve que dans une poignée de films (dont les sublimes DARK CRYSTAL de Jim Henson ou encore OZ UN MONDE EXTRAORDINAIRE de Walter Murch).

Notons enfin la performance d'Alain Musy dans le rôle principal, loin des petits génies qui font les rôles principaux des films pour enfants qui tente d'imiter lamentablement les adultes, ou de cabotiner comme un porcinet. Il réussit le challenge subtil de garder l'enfant en lui et d'épouser son point de vue avec gravité. Quant à Patrick Floersheim, il fait un Pére-Noël effrayant, ambigu et magnétique tout à fait remarquable.

36 15 CODE PERE-NOËL est un film perdu, unique, très beau et rare qui ne passe que rarement. Quelle chance vous avez de pouvoir le redécouvrir sur grand écran !

 

Dr Devo.

 

 

 

Dress-code de la soirée (1 DVD à gagner pour le meilleur déguisement !) : Dealer, policier, Barbie, drogué, maire de New-York, Jacques Chirac, Pére-Noël, Rambo (ou autre héros bodybuiildé), chevalier, PDG, homme/femme d'affaire, grand-père/grand-mére, enfant gâté, chien, sdf, avocat, associé ou spectateur du Majestic.



Réservations fortement conseillées (possible à la caisse du Majestic dés aujourd'hui) : possibles dés à présent à la caisse du Cinéma Le Majestic. Soirée proposée par  le site Matière Focale.com et les projectionnistes du cinéma Majestic. Tarifs: 13 euros les deux films / 1 film aux tarifs habituels. Cartes illimitées ugc acceptées.

 

Prochaine soirée BON CHIC MAUVAIS GENRE : vendredi 9 janvier 2014.

 

 


Vous pouvez inviter vos amis à cette soirée, via la page Facebook dédié à cet événement: cliquez ici !


Retrouvez Matiere Focale sur Facebook en cliquant ici 
http://cpc.cx/6xE

Publié dans Mon Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucas 06/12/2014 00:52


Deuxième partie de soirée magique grâce à Matière Focale... Cette année le Père Noël ne s'est pas foutu de ma gueule !