BON CHIC MAUVAIS GENRE No9 (Spécial Théma ITALO INFERNO): Sortez les Bergers Allemands !

Publié le par Dr Devo

 

Chers Focaliens,

 

On dit que les gens du Nord ont du soleil dans les yeux, le coeur sur la main et une bouteille de mauvais vin rouge en plastique dans la poche, mais une chose  est sûre: ces gens sont tous simplement fous à lier puisqu'ils ont applaudit à l'idée de remettre le couvert pour BON CHIC MAUVAIS GENRE, notre soirée double-programme consacrée au cinéma de genre et autres pellicules rock 'n' sublimissime ! On reprend donc la même équipe de gros wouineurses à savoir: l'association PLAN-SEQUENCE (qui nous prépare d'ailleurs un superbe Festival annuel à Arras, on en reparlera!), Matière Focale et les projectionnistes du cinéma Majestic de Lille ( sa seigneurie rock 'n' roll Erotico Valentino et le kamikaze Mr Mifune).

 

On vous a préparé une saison... Ce n'est pas du vilain, je vous assure, avec des choses oubliées, égarées, ou des classiques merveilleux. Cette année il y aura aussi des inédits, de grosses exclusivités... Les séances seront présentées par Mr Mifune et moi-même...

 

C'est bon, mangez-en!

 

Dr Devo.

 

 


BCMG 9 jpeg

(Affiche réalisée par John Mek-Ouyes et Dr Devo.)

 

 

BON CHIC MAUVAIS GENRE, votre soirée consacrée au cinéma de genre ou méconnu, malicieusement préparée par les projectionnistes du cinéma Majestic et l'association PLAN-SEQUENCE, est de retour pour une deuxième saison complétement folle et pleine de surprises. Et cette année, on commence tout de suite par le dessert, avec une nouvelle soirée consacrée à la poésie visuelle et narrative la plus folle. Des réalisateurs élevés en plein air et au grain, jouissant d'une totale liberté, accouchant de films sidérants de beauté qui conjuguent malice et exploration des zones les plus obscures de nos cauchemars: vous l'avez deviné, nous sommes en Italie, le pays du fantastique et de l'horreur baroque ! Redécouvrez deux classiques parmi les plus beaux du cinéma italien: L'AU-DELA, gore, noir, lyrique et très rare au cinéma, ainsi que SUSPIRIA, film aux meurtres baroques  et maniéristes qui sera présenté ici dans une sublime copie numérique HD, récemment restaurée !  

 

beyond5

(Photo: David Warbeck, la sublime Catriona McCall, Smith et Wesson ne le savent pas encore, mais ils seront présent à BCMG No9 consacrée aux psychopathes Italiens

19H30 : L'AU-DELÀ (Et Tu Vivrai Nelle Terrore -L'Aldilà). Film Lucio Fulci (Italie-1981). V.F. Durée: 1h27mn. Interdit aux moins de 16 ans.

Avec Catriona MacColl, David Warbeck, Sarah Keller, Veronica Lazar et Antoine Saint-John.

1927, La Nouvelle-Orléans. Un peintre est puni pour avoir donné une vision picturale de l'enfer : il est torturé et crucifié dans les sous-sols d'un hôtel. 54 ans plus tard, une jeune femme, Lisa Merril (Catriona MacColl), vient s'installer dans l'hôtel dont elle vient d'hériter. Mais peu à peu des phénomènes étranges se produisent. Plusieurs ouvriers de l'hôtel, notamment, trouvent la mort... 

L'AU-DELA est, à l'image de son auteur, quelque chose de tout à fait à part. Sur une trame fort balisée dont on croit reconnaître tous les tenants et les aboutissants, Fulci semble vouloir tout décomposer, puis recomposer en un ensemble totalement iconoclaste et très punk. Peu à peu, la narration devient poreuse, les ténèbres envahissent le film, le rudoient, lui imposent un rythme atypique, à la fois basé sur le « slowburn », ce suspens démoniaque qui prend son temps jusqu'à nous faire perdre la raison, et sur de grandes saillies, souvent violentes et gores. Narration, points de montage, la photo (superbe, signée Sergio Salvati), l'étonnante musique finissent par transformer le film en une oeuvre sidérante abstraite et sensuelle jusqu'à un final sombre et terrifiant (quasiment lovecraftien en fait) où  surgit alors toute la poésie et le pessimisme de l'auteur. Un grand film, très rare en salle. 

 

 

 

 

suspiria-photo-de-presse9

Photo: ils sont beaux mes meurtres, ils sont beaux ! Ils sortent du four, ils sont tout chaud! Ils seront servis sur un écrin 69 carats, incrusté de platine, projeté en copie numérique HD (je l'avais pas déjà dit?) sur un projecteur numérique dernière génération designé par Yves Saint-Laurent, et si vous êtes sages des hôtesses jeunes et avides de savoir ainsi que des mannequins hommes musculeux et imberbes, tous issus des plus grandes école de Copenhague, vous serviront du champagne pendant a séance (sous réserve).


21H30 : SUSPIRIA. Film de Dario Argento (USA-1977). V.O.s.t.f.  Durée : 1h38mn. Interdit aux moins de 16 ans. Film projeté en copie numérique HD.

Avec Jessica Harper, Stefania Casini, Flavio Bucci, Alida Valli et Udo Kier.

Suzy, une jeune américaine, débarque à Fribourg pour suivre des cours dans une prestigieuse académie de danse. A peine arrivée, l'atmosphère du lieu, étrange et inquiétante, surprend la jeune fille. Et c'est là qu'une jeune élève est spectaculairement assassinée. Sous le choc, Suzy est bientôt prise de malaises. Et le cauchemar ne fait qu'empirer : le pianiste aveugle de l'école meurt à son tour, égorgé par son propre chien....

Dés les premières minutes du film, absolument mythiques, le ton est donné : SUSPIRIA sera un opéra visuel et sonore baroquissime. Oeuvre tenant à la fois de l'ultra-composition maniaque (les plans semblent TOUS être des tableaux vivants) et de la liberté la plus surprenante, le film mêle maestria calculée et poésie  atypique, voire parfois presque désinvolte. Il se savoure alors de manière sensuelle, plein d'un suspens imprévisible aux lisières du plaisir et du cauchemar. C'est ébouriffant et sublime, bien entendu, et soutenu par une musique du groupe Goblin alors en pleine forme, ainsi que par une interprétation de premier ordre (Allida Valli, Udo Kier et Jessica Harper qui tenait le rôle principal de PHANTOM OF THE PARADISE de De Palma. Le film sera projeté dans une copie  numérique HD, entièrement restaurée et supervisée par Luciano Tovoli, le génial directeur de la photographie du film: une occasion de redécouvrir SUSPIRIA d'une manière exceptionnelle.

 

 

 

Réservations conseillées: et possibles dès le Mardi 5 Octobre à la caisse du Cinéma Le Majestic. 9 euros les deux films, ou un film aux tarifs habituels. Cartes Illimitées UGC acceptées.

Soirée proposée par Plan-Séquence, le site Matière Focale.com.

Prochaine Séance : Vendredi 5 Novembre. Soirée « Virus Mortel et Contamination » avec les films LES PREDATEURS de Tony Scott (USA-1983) et PONTYPOOL, le stupéfiant chef-d'oeuvre de Bruce MacDonald (Canada-2008, inédit en salle).

 

 

 

 

 

Découvrez d'autres articles sur d'autres films en consultant l'Index des Films Abordés.

Retrouvez Matière Focale sur 
Facebook .
 

 

Publié dans Mon Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dr Devo 13/10/2010 11:15



Salut!


 


On a fait une soirée Japon très sérieuse l'année dernière, et en principe il y en aura une cette année, mais sans fantômes! Par contre ca va déménager... Je n'en dis pas plus!


 


Dr Devo.



sinequapop 13/10/2010 11:04



oui salut et merci...ma copine ne l'avait jamais vu. et j'ai remarqué qu'elle ne savait pas trop en voyant l'au delà si elle devait en rire ou en etre effrayée, c'est ça aussi la serie B...


sinon, à quand une rétrospective sur l'épouvante horreur japonaise ? ganre l'alter egao de lucio fulci ou argento mais au japon ça serait terrible...


ils sont plus branchés esprit / mythes / etccc que zombie, et y a vraiment aussi des trucs pas mal.


dieu vous garde.


 



suspiriator 10/10/2010 20:16



Juste une petite anecdote pour alimenter la discussion sur l'importance capitale de la qualité de la copie.


J'avais aussi vu Avatar au Majestik lors de sa diffusion en 3D et j'avais été très déçu, car je trouvais que le relief ne fonctionnait pas ou peu, que la couleur de la photo était
considérablement assombrie, etc...


J'ai bien plus pris mon pied devant Suspiria, tourné pourtant 30 avant, avec cette copie qui compte tenu de sa pureté donnait quasiment une impression de relief ou en tout cas quelque chose de
très sensitif.


En tout cas, encore merci!



Dr Devo 10/10/2010 00:14



je me souviens d'avoir projeté pour une avant -premiére la copie de secours de Cannes de Paranoid park: c'était comme hier, une copie belle à pleurer! Ce sont les deux meilleurs copies que j'ai
eu entre les mains...


 


Jusqu'au debut 90's on pouvait encore tombé sur des copies se rapprochant de cette qualité en salle, même en province... C'est ça le plus enervant!


 


 


Dr Devo.



Dr Devo 10/10/2010 00:11



PS3: merci Suspirator! N'oublie pas quon apsse le merveilleux PONTYPOOL la fois prochaine en novembre! Et là aussi, tu ne le verras jamais plus en salle!


 


Dr Devo.